Accueil Monde États-Unis

Le 11-Septembre 20 ans après: une permanence militaire surveille l’espace aérien belge

Des opérateurs identifient tous les avions qui survolent le Benelux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Suite aux attentats du 11 septembre, l’Otan a demandé à ses membres d’assurer la police aérienne de leur territoire. En Belgique, cette mission porte le nom de QRA, pour Quick Reaction Alert. Dans le CRC, le control and reporting center de la force aérienne de l’armée belge installé depuis un an à Beauvechain, des opérateurs identifient tous les avions qui survolent le Benelux. Qu’ils soient civils ou militaires. Ils doivent tout savoir sur eux : destination, propriétaire, origine, altitude, etc. Ces informations sont transmises à l’Otan ainsi qu’aux centres radars voisins. Si nécessaire, deux avions de chasse stationnés en permanence à Florennes pour les missions de QRA sont envoyés pour effectuer un contrôle visuel. Ça doit aller très vite, car en dix minutes, un avion a traversé le pays, vu sa petite taille.

Lorsqu’ils décollent de Florennes, les pilotes du QRA peuvent être confrontés à différentes situations. Et donc à différentes réactions à avoir :

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dreumont Christian, mercredi 8 septembre 2021, 10:19

    Cela n'est pas nouveau. En 1968, à Beauvechain qui était alors la base de référence des chasseurs TT, deux F104 étaient, en permanence, prêts à décoller en quelques minutes.

  • Posté par Lespagnard Frans, vendredi 10 septembre 2021, 14:22

    Dans les années50, c’était bien plus. Manifestement, certains découvrent l’eau chaude !

Aussi en USA

Perquisition chez Trump: ce que l’on sait

Le domicile de l’ancien président des Etats-Unis a fait l’objet d’une perquisition spectaculaire du FBI ce lundi. Il reste cependant de nombreuses inconnues quant aux circonstances et aux motivations derrière cette perquisition.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs