20 Km de Bruxelles: le masque requis au départ et à l’arrivée

«On ne demande pas de Covid Safe Ticket car il s’agit d’un événement extérieur et, a priori, en courant, les gens ne se retrouvent pas les uns sur les autres», explique Benoit Hellings (Ecolo), échevin des Sports.
«On ne demande pas de Covid Safe Ticket car il s’agit d’un événement extérieur et, a priori, en courant, les gens ne se retrouvent pas les uns sur les autres», explique Benoit Hellings (Ecolo), échevin des Sports. - LESOIR.

La course organisée traditionnellement le dernier dimanche du mois de mai sera exceptionnellement programmée en septembre cette année et encadrée de toutes les mesures sanitaires qui s’imposeront à cette date. »

Tombée au printemps dernier, cette annonce avait redonné le sourire aux fanas de la course à pied. Déjà annulés en 2020 pour cause de covid, les 20 Kilomètres de Bruxelles, 41es du nom, auront bel et bien lieu cette année et ce, le 12 septembre prochain. Restait à préciser les mesures retenues pour que le rassemblement sportif, ouvert pour la première fois également aux marcheurs, permette de cavaler sur le pavé en toute sécurité. A un peu moins d’une semaine de l’événement, c’est désormais chose faite. « Le port du masque sera obligatoire au départ et à l’arrivée », précise Carine Verstraeten, en charge de l’organisation. L’information ne figure pas pour l’instant sur le site internet. « Mais chaque coureur est averti lorsqu’il vient récupérer son dossard », assure notre interlocutrice.

L’imposition partielle du port du masque est une décision prise en concertation avec la Ville de Bruxelles, responsable du respect des règles sanitaires sur son territoire. « Ce week-end, nous avons eu deux grands événements, le Mémorial Van Damme et le match des Diables rouges », entame Benoit Hellings (Ecolo), l’échevin des Sports. « Avec respectivement 27.000 et 22.000 personnes. Là, nous avons imposé le Covid Safe Ticket car les gens sont sans masque et à proximité les uns des autres. Pour les événements de type course comme le BXL Tour qui s’est tenu il y a quelques jours, nous demandons aux participants de porter le masque dans les villages de départ et d’arrivée. » Ce sera donc le cas aussi pour les 20 Kilomètres. « On ne demande pas de Covid Safe Ticket car il s’agit d’un événement extérieur et, a priori, en courant, les gens ne se retrouvent pas les uns sur les autres. »

Des villages repensés

Les villages ont, eux, été repensés et élargis. « Pour éviter les attroupements », poursuit Benoit Hellings, « aucune activité parallèle n’y sera organisée et on sait aussi que cette année, il y aura 20.000 personnes et non 40.000 comme les autres années. Et ces personnes ne partent pas toutes en même temps. »

Ce protocole a en outre été pensé en concertation avec Nathan Clumeck, professeur en maladies infectieuses au CHU Saint-Pierre. « Au départ et à l’arrivée, la distance est très faible et il est dangereux de ne pas avoir un masque, mais ensuite les gens sont rapidement dispersés », indique ce dernier. « Pour courir en plein air, le masque n’a donc pas beaucoup de sens. A l’époque où j’ai proposé cela, on ne parlait pas encore de pass sanitaire, mais, aujourd’hui encore, je pense qu’on ne doit pas l’imposer à ceux qui font les 20 Km. »

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous