Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Roberto Martinez évoque la confrontation face à la Biélorussie: «Un adversaire similaire à l’Estonie»

Ce mercredi à 20h45, la Belgique affrontera la Biélorussie à Kazan. C’est la fin du triptyque de septembre.

Temps de lecture: 2 min

À la veille de la rencontre face la Biélorussie, le sélectionneur des Diables rouges Roberto Martinez a répondu aux questions des journalistes en conférence de presse.

Interrogé au sujet des très nombreuses absences – 12 joueurs cadres sont indisponibles pour cette confrontation – le technicien espagnol dit avoir à sa disposition un noyau assez fourni et étoffé pour pallier toutes ces défections. « Nous savions à quoi nous attendre et c’est pour cette raison que nous avons sélectionné un grand noyau. Le groupe pour le match de ce mercredi se sent bien physiquement, Yari Verschaeren et Charles De Ketelaere nous ont rejoints. J’ai 20 joueurs disponibles et ils ont l’air en forme. Toby Alderweireld, Jason Denayer, Hans Vanaken et Eden Hazard ont déjà joué deux fois, mais ils ont toujours l’air en forme. »

Ce mardi, l’Union belge a annoncé que Thibaut Courtois, Axel Witsel et Yannick Carrasco ne faisaient pas le voyage en Russie et rejoignaient leur club. « Ce sont des situations différentes », a expliqué Martinez. « Witsel revient après une longue blessure et n’a pas encore joué beaucoup de matches. Il a parcouru de nombreux kilomètres contre l’Estonie et la République tchèque. C’était normal de ne pas l’impliquer demain. Carrasco, c’est un cas similaire. Courtois aurait pu le faire, mais il avait été traité pour son tendon d’Achille. Ce n’était pas nécessaire de le faire jouer et c’est l’opportunité de voir en match Koen Casteels, qui a été impressionnant à l’entraînement. C’est son moment, il est prêt. »

Avec toutes ces absences, plusieurs jeunes, comme Zinho Vanheusden ou Sambi Lokonga, pourraient recevoir du temps de jeu. « Ils seront impliqués. Cela dépendra de l’entraînement ce soir, de comment chacun se sent, mais j’ai confiance en eux. Je pense qu’ils seront prêts à être dans l’équipe. Et s’ils ne performent pas, cela fera partie de leur développement, cela les rendra prêts pour la prochaine fois qu’ils seront sur le terrain », a expliqué Martinez. « En 2020, nous avions travaillé avec pas mal de nouveaux, Zinho, Alexis Saelemaekers, Leandro Trossard, Hans Vanaken… Ils avaient besoin de ces matchs pour être prêts pour l’équipe et aujourd’hui ils le sont. »

Pour ce duel face à la Biélorussie, le coach des Diables s’attend à affronter un adversaire d’un niveau plus ou moins comparable à celui de l’Estonie. « Ce sera un match très différent de celui contre la République tchèque, qui a mis beaucoup de pression. La Biélorussie ressemble à l’Estonie. Je m’attends à un match similaire. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb