Accueil Économie Entreprises

Feu vert pour le pass sanitaire: fâché, l’horeca redoute que Bruxelles soit déforcée

La fédération bruxelloise des restos et des cafés dénonce le risque de voir filer les clients vers la Flandre et la Wallonie. Et elle refuse d’appliquer des contrôles.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

C’est une catastrophe », réagit Fabian Hermans, président de la fédération Horeca Bruxelles, en apprenant ce mardi soir l’intention des pouvoirs publics d’imposer le pass sanitaire dans les restaurants et les bars de la capitale dès le 1er octobre. « Je regrette cette décision et ce mode de gestion. C’est incompréhensible de mettre en place le pass sanitaire à Bruxelles mais pas en Flandre et en Wallonie. Du coup, ce qui va se passer, c’est qu’une partie de notre clientèle passera la frontière de la capitale pour aller dans des établissements wallons et flamands ». En d’autres termes, « on va déforcer Bruxelles ».

Pourtant, comme le reconnaît le représentant de l’horeca bruxellois, « 80 % de notre clientèle est vaccinée ». Mais, pointe-t-il, « il y a tous les autres qui refusent la vaccination et qui iront boire et manger ailleurs. C’est pour cela que nous n’étions favorables au pass sanitaire que dans la mesure où il aurait été fédéral et non pas régional ». Avec toutefois une exception possible pour le cas particulier des boîtes de nuit qui pourront rouvrir le 1er octobre. L’intention du gouvernement bruxellois d’assortir cette réouverture des lieux festifs au pass sanitaire ne pose pas de problème à la fédération horeca de la capitale.

« Nous ne contrôlerons pas »

Reste l’application du pass sanitaire dans les restos et les cafés bruxellois si les autorités l’imposent effectivement dès le mois prochain. A cet égard, Fabian Hermans se montre intraitable : pas question de suivre l’exemple de ses confrères français. « Le contrôle de nos clients, c’est aux pouvoirs publics de s’en charger. Nous n’avons pas vocation à jouer aux forces de l’ordre. Le gouvernement n’a qu’à prendre ses responsabilités. Nous, nous n’effectuerons pas de contrôles. » Peut-être que les explications qu’il compte avoir dès ce mercredi matin de la part du gouvernement bruxellois lui permettront de mieux comprendre la logique politique de ce pass sanitaire visant l’horeca et le feront changer d’avis… ou pas.

« C’est mieux que d’être fermé mais c’est une nouvelle contrainte pour un secteur qui a déjà été massacré, réagit Stéphane Rutté, président de Sport is essential, la fédération du fitness bruxellois. Nous sommes un secteur responsable et prêt à faire face, poursuit celui qui travaille pour David Lloyd. De toute façon nous n’avons pas le choix. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

44 Commentaires

  • Posté par Joute Dodo, jeudi 9 septembre 2021, 0:20

    La réaction de fabian hemans est déplorable. Tenter de défendre l'absence de vaccination et/ou test covid dans un lieu public en pleine pandémie! Il ne pense même pas à la protection du personnel de tous le secteur Horeca. Quand le pass sanitaire sera mis en place, je retournerai dans les cafés et restos. Pas avant. Et si ce n'est que Bruxelles, je n'irai qu'à Bruxelles. Pour l'instant, pas de restos ni de café, si ce n'est pour aller aux WC.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 8 septembre 2021, 14:22

    Je retournerai prendre mon verre à Bruxelles dès que le "Pass Sanitaire" sera d'application pour notre PROTECTION ! En attendant ... gardez votre m. virale !

  • Posté par Mélotte André, mercredi 8 septembre 2021, 11:40

    Au vu de pas mal de commentaires , je pense qu'il y a un gros problème de manque de formation. Les Mathématiques, la Physique, la Science en général ça s'apprend à l'école , aussi je pense qu'à l'avenir il serait utile qu'il y ait une formation de base pour nos jeunes sur ce qu'est un virus, comment il se multiplie et surtout comment il se transmet . Il y a moyen de le faire avec des mots simples et sans entrer dans des complications inutiles. Le virus se fiche pas mal de nos libertés, donc ne pas se tromper de cibles .

  • Posté par jacques muller, mercredi 8 septembre 2021, 11:21

    Ce pass est devenu un mal nécessaire mais il ne faut pas se méprendre, les responsables de cette mesure ne sont pas les politiques mais tous ces égoistes et inciviques qui refusent de sa faire vacciner pour des raisons aussi absurdes que stupides.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 8 septembre 2021, 14:45

    @Dedecker Nicolas : " ... et gnagnagni & gnagnagna ..." LOL.

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs