Accueil Société

Attentats de Paris: le récit de l'horreur du vendredi 13

131 morts, des centaines de blessés, des milliers de personnes endeuillées et traumatisées. Le 13 novembre 2015, le groupe Etat islamique commet le pire attentat de l’histoire de France.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Début 2015, les cadres de l’Etat islamique sont agacés. La cellule de Verviers, pilotée à distance par Abaaoud, est tombée. Le Molenbeekois a d’ailleurs échappé de peu à une arrestation dans sa planque des faubourgs d’Athènes, le 17 janvier, d’où il tirait les ficelles. Le ponte de la katibat Al-Battar, la milice de Daesh composée de nombreux francophones, s’échine à faire parvenir en Europe un maximum de combattants. Plus tard, ses « soldats » Sid Ahmed Ghlam – arrêté pour le meurtre d’Aurélie Châtelain avant d’appliquer un projet d’attentat contre des églises – et Ayoub El Khazzani – pour l’attentat manqué du Thalys – n’iront pas davantage au bout de leurs projets meurtriers.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs