«Benedetta», «Serre-moi fort»… Les sorties cinéma à ne pas manquer cette semaine (vidéos)

«Benedetta».
«Benedetta». - DR

Benedetta (Paul Verhoeven)

Une grande œuvre sulfureuse et sacrée sur l’engagement dans une croyance, la manipulation, le pouvoir, l’hypocrisie et l’austérité du système religieux. Etrange, énigmatique parfois, acquis à la farce et à l’outrance, le film est un formidable terrain de jeu pour les acteurs.

Quo vadis, Aïda ? (Jasmila Zbanic)

La force du film, c’est de ne jamais prendre position ou chercher à juger. C’est de chercher à comprendre ce qui pousse les humains à agir avec ignominie, cruauté ou lâcheté. La réalisatrice bosnienne humanise ce conflit et permet d’en appréhender les enjeux. Un film porté par ses protagonistes.

Serre-moi fort (Mathieu Amalric)

En s’emparant de la pièce de théâtre Je reviens de loin , écrite en 2003 par Claudine Galea mais jamais montée, Mathieu Amalric trouve une matière propice à exprimer sa créativité cinématographique libre et rigoureuse.

Une vie démente (Ann Sirot & Raphaël Balboni)

Comment et pourquoi parler de la démence sémantique, maladie neurodégénérative du même type qu’Alzheimer, sur la personne atteinte et sur son entourage, et qui agit d’abord sur le comportement et le langage ? Au-delà de son aspect documentaire, ce film est inventif, tendre et drôle. Duo à suivre.

Boîte noire (Yann Gozlan)

Un polar qui oscille entre quête de vérité et paranoïa. Mis en scène de façon classique mais efficace, ce film un rien sophistiqué, porté par un casting parfait, nous tient de bout en bout.

Toutes les autres sorties cinéma

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous