Bourse de Tokyo: 8e hausse d'affilée, le Nikkei au-dessus des 30.000 points

Le marché nippon n'avait plus connu pareille série de séances positives depuis novembre dernier.

Et pour la première fois depuis avril, son indice vedette Nikkei a clôturé mercredi au-delà des 30.000 points (+0,89%, à 30.181,21 points). L'indice élargi Topix a pris 0,79%, à 2.079,61 points.

La tentation était grande pour les investisseurs de prendre leurs bénéfices, mais la baisse du yen par rapport au dollar et les espoirs autour du prochain gouvernement les ont incités à rester à l'achat, selon une note de Mizuho Securities.

La Bourse de Tokyo est dopée depuis vendredi dernier par le départ prochain de l'impopulaire Premier ministre japonais Yoshihide Suga, qui laisse le champ libre à divers prétendants. 

Les investisseurs font le pari que le futur gouvernement mettra rapidement sur pied un nouveau plan de relance budgétaire pour accélérer la reprise économique du pays.

Le rebond du PIB nippon au deuxième trimestre a été légèrement révisé mercredi à la hausse (+0,5% sur un trimestre contre +0,3% lors d'une première estimation mi-août).

Mais la conjoncture japonaise demeure fragile, alors que l'archipel connaît depuis fin juin une vague record de Covid-19 qui pèse sur la consommation et les services.

Le yen perdait encore du terrain face au dollar, à raison d'un dollar pour 110,42 yens vers 08H30 HB contre 110,28 mardi à 23H00. Il avait déjà notablement reflué par rapport au dollar mardi, une tendance de change favorable pour les valeurs japonaises exportatrices.

La monnaie japonaise évoluait peu en revanche par rapport à l'euro, lequel valait 130,60 yens contre 130,57 yens la veille. Et l'euro baissait vis-à-vis du dollar, à 1,1828 dollar contre 1,1840 dollar mardi.

Le pétrole s'inscrivait en rebond: vers 08H25 HB le cours du baril américain de WTI regagnait 0,54% à 68,72 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord reprenait 0,4% à 71,98 dollars.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous