Accueil Opinions Chroniques

La chronique «#visapourlaflandre»: alleï! La Wallonie, maître de l’énergie?

La sortie du nucléaire exige la construction de centrales au gaz. La Wallonie accorde les permis, mais la Flandre s’y refuse. Au grand dam des industriels du nord du pays qui n’imaginent pas un instant dépendre énergétiquement des Wallons. La N-VA, cette fois, est dans leur viseur.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 5 min

C’est le branle-bas de combat. On a beau prendre le problème par tous les angles, on n’en croit pas ses yeux au nord du pays : le port d’Anvers pourrait dépendre bientôt exclusivement de la Wallonie pour son approvisionnement en énergie ? Les fleurons de l’industrie flamande, le cœur de l’économie du nord du pays entre les mains, et donc otages du sud du pays ? Mais comment est-ce possible ? En Flandre, on ne trouve pas cela comique du tout et c’est jusqu’au plus haut niveau de l’establishment que l’on craint ces transferts qui pour une fois iraient du sud vers le nord. La pression est désormais maximale pour éviter ce scénario de cauchemar.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Le Raleur ., jeudi 9 septembre 2021, 11:39

    Ces usines au Gaz seront-elles capables de gérer 6 millions de voitures qui chercheront à se recharger le soir ? Ou l'on dira comme pour les panneaux photovolaiques et les certificats verts , c'était une erreur d'Ecolo et l'on n'y est pour rien. Je trouve cela de l'obscurantisme

  • Posté par IAZURLO MARIE, mercredi 8 septembre 2021, 19:27

    Et oui, la roue tourne toujours. Et c'est tant mieux pour la Wallonie.

  • Posté par Delpierre Bernard, mercredi 8 septembre 2021, 18:10

    Pourquoi faudrait-il que pour suivre le dogme anti -nucléaire crée par Ecolo suivi par des partis croyant aller dans le sens de l'histoire, il faille faire comme si les centrales au gaz étaient la dernière merveille du monde alors que tous les calculs des scientifiques leur attribuent une très mauvaise note en matière de CO2 et donc la ministre régionale flamande de l'Energie , même si la poussée du Voka et de la NVA poursuit aussi d'autres buts moins louables, devrait ignorer les objectifs climatiques signés par notre pays que curieusement Groen et Ecolo mettent sous le tapis. C'est vraiment aberrant que notre politique énergétique soit livrée ainsi aux talibans Ecolo et d'attendre la prochaine pénurie pour que les citoyens touchés au portefeuille réagissent enfin.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs