Accueil

«Le jugement sur le voile est vraiment insultant»

Le CEO de la Stib regrette de n’avoir pas pu aller en appel.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Le 17 juin dernier, la majorité régionale bruxelloise décidait de ne pas aller en appel de la décision du tribunal de travail condamnant la Stib en raison de l’interdiction, en son sein, des signes convictionnels. Le gouvernement a alors demandé à la direction de proposer une modification du règlement de travail. Et de préciser le cadre : l’interdiction des signes convictionnels est la règle et la neutralité exclusive sera d’application pour les fonctions d’autorité (contrainte) ou qui sont en contact relationnel avec le public. Des dérogations pourront être mises en place pour des fonctions ne relevant pas de cette catégorie.

Qu’allez-vous faire ?

Une étude sur la manière dont on pourrait changer les choses en interne, en se conformant à ce que le gouvernement a décidé.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs