La Bourse de Tokyo cale après huit séances dans le vert

Le marché tokyoïte a repris son souffle en réaction "à la baisse des valeurs américaines, et les prises de bénéfices à court terme ont aussi fait baisser les prix des actions" japonaises, a commenté Mizuho Securities dans une note.

La Bourse de New York avait terminé en repli mercredi, s'inquiétant de l'évolution des politiques monétaires mondiales et de l'impact de la pandémie.

Au Japon, qui subit depuis juin une cinquième vague de Covid-19, le gouvernement devait annoncer dans la soirée la prolongation jusqu'à la fin du mois, dans 19 des 47 départements japonais, de l'état d'urgence en place depuis mi-juillet.

Le ministre chargé de la lutte contre le coronavirus a déclaré dans la matinée que le système hospitalier était en effet toujours "dans une situation grave", malgré une diminution des cas d'infections quotidiens depuis deux semaines.

Sur les places chinoises, l'indice Hang Seng de Hong Kong perdait 2% en fin de séance. Shanghai a clôturé en légère hausse et Shenzhen près de l'équilibre.

Le revirement en faveur de l'énergie nucléaire du populaire ministre Taro Kono, chargé de la Réforme administrative et de la vaccination anti-Covid, et donné favori dans la course à la tête du Parti libéral-démocrate (PLD) au pouvoir, a fait grimper les titres des opérateurs électriques exploitant des centrales nucléaires. Tokyo Electric Power Co (Tepco) a bondi de 11,03% à 322 yens et Kansai Electric Power Co de 5,36% à 1.120 yens. 

M. Kono, connu pour être un partisan de la sortie du nucléaire, a déclaré pourtant mercredi à la presse nippone qu'il estimait "nécessaire dans une certaine mesure de redémarrer les centrales nucléaires dont la sûreté est confirmée, alors que nous visons la neutralité carbone".

Le yen regagnait du terrain par rapport au billet vert, à raison d'un dollar pour 110,09 yens vers 06H50 GMT, contre 110,25 mercredi à 21H00 GMT. La monnaie japonaise remontait aussi par rapport à l'euro, lequel valait 130,12 yens contre 130,28 yens la veille. La monnaie européenne était presque stable vis-à-vis du billet vert, un euro valant 1,1820 dollar contre 1,1816 dollar mercredi.

Les cours du pétrole étaient en territoire positif: vers 06H45 GMT, celui du baril américain de WTI progressait de 0,14% à 69,40 dollars et le prix du baril de Brent de la mer du Nord gagnait 0,28% à 72,80 dollars.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous