Procès des attentats de Paris: Salah Abdeslam dédouane certains de ses coaccusés, l’audience est suspendue

CORRECTION-FRANCE-ATTACKS-TRIAL-JUSTICE

Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos ayant frappé la France le 13 novembre 2015, a de nouveau intempestivement pris la parole pour dédouaner trois de ses coaccusés, au début du deuxième jour du procès à Paris de ces attentats.

« Ils m’ont rendu des services alors qu’ils ne savaient rien du tout » au sujet des attentats du 13-Novembre, a clamé Salah Abdeslam. « Ils sont en prison et n’ont rien fait », a-t-il ajouté, avant que son micro ne soit coupé par le président de la cour d’assises spéciale, qui a ensuite suspendu l’audience.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous