Accueil Société Régions Bruxelles

Horeca, discothèques, salles de sport: accord sur l’élargissement possible du Covid Safe Ticket

Les chiffres relatifs à l’évolution de la situation sanitaire continuent à donner des signes d’inquiétude à Bruxelles.

Temps de lecture: 3 min

Le gouvernement fédéral et les exécutifs des entités fédérées ont validé jeudi, lors d’un Comité de concertation électronique, l’accord de coopération prévoyant l’élargissement du Covid Safe Ticket, annonce le cabinet du Premier ministre Alexander De Croo. Le texte doit encore passer par le Conseil d’État et par les parlements des différentes entités. L’objectif reste une entrée en vigueur au 1er octobre.

Le fédéral et les entités fédérées avaient avalisé mardi soir les termes de cet accord de coopération. Il a été validé sans modification ce jeudi après-midi, a-t-on appris auprès du cabinet du ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke.

Cet accord prévoit un pass sanitaire en vigueur jusqu’au 31 octobre (et non plus le 30 septembre). En outre, dès le 1er octobre, les entités fédérées pourront elles-mêmes recourir à ce document comme elles l’entendent et quand elles l’estiment nécessaire, et pour une période plus longue.

Du 1er au 31 octobre, le Covid Safe Ticket pourra ainsi être utilisé pour des événements accueillant au moins 500 visiteurs à l’intérieur et 750 à l’extérieur (actuellement, c’est 200 à l’intérieur et 400 à l’extérieur). Ce pass sanitaire sera par contre obligatoire pour les événements comptant 3.000 visiteurs à l’intérieur et 5.000 à l’extérieur (avec toujours un maximum de 75.000).

À lire aussi Le mode d’emploi pour tout comprendre au pass sanitaire belge

A partir du mois d’octobre, les entités fédérées pourront en outre adopter un décret ou une ordonnance pour introduire le Covid Safe Ticket dès l’âge de 16 ans dans l’horeca, les dancings et les discothèques, les clubs de sport et de fitness, les foires commerciales et les congrès et les structures relevant des secteurs culturel, festif et récréatif. Le pass pourra être requis dès 12 ans pour les personnes qui souhaitent rendre visite à une personne à l’hôpital ou en maison de repos. Les entités fédérées pourront désormais aussi adapter les seuils concernant le nombre de personnes présentes pour utiliser le Covid Safe Ticket.

C’est dans ce contexte que le gouvernement bruxellois est en train de travailler à un élargissement du CST pour la Région-capitale, où le taux de vaccination est inférieur à celui de la Flandre et de la Wallonie. Le ministre-président Rudi Vervoort a annoncé que son exécutif préparait l’ordonnance d’application.

A partir du 1er novembre – et jusqu’au 30 juin prochain –, le Covid Safe Ticket pourra être réintroduit pour des périodes (plus) courtes, si la situation épidémiologique l’exige. Une décision qui pourra être prise aussi bien par les entités fédérées pour leur territoire (après évaluation du Risk Assessment Group) que par le gouvernement fédéral pour l’ensemble du pays, à condition toutefois que la « loi pandémie » votée en juillet dernier soit activée.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Det Ben, jeudi 9 septembre 2021, 18:29

    On ouvre des lieux à risque et on ferme des lits d'hôpitaux pour les réserver à ceux qui font le moins attention. Sinon comment va madame la marquise ?

  • Posté par Diaz Santos Eduardo, jeudi 9 septembre 2021, 18:25

    Vers un coronapass semblable à celui de la France en Belgique ? "On n’a pas besoin de telles mesures", assure De Croo "La solution ne peut jamais être d’organiser notre vie avec des pass", estime le Premier ministre. Publié le 31-07-2021 à 11h14 - Mis à jour le 31-07-2021 à 13h10 Lors d'un long entretien accordé à nos confrères de la DH, le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) s'est exprimé sur la gestion de la crise sanitaire ainsi que sur les mois à venir. Alors que la France a décidé d'étendre le coronapass pour accéder au restaurant et à d'autres lieux en août, il semblerait que la Belgique n'envisage pas cette option. “Pour les grands événements, cela a du sens mais ce doit être temporaire, seulement jusqu’à septembre. La solution ne peut jamais être d’organiser notre vie avec des pass", estime le Premier. "Notre taux de vaccination est bien plus haut qu’en France. On n’a pas besoin de telles mesures.

  • Posté par massacry olivier, jeudi 9 septembre 2021, 18:52

    Vous oubliez la suite de l'interview : " Il y a par contre un déficit dans les grandes villes, comme Bruxelles mais aussi un peu Anvers."...."Ce qu’on a dû faire allait à l’encontre de tout ce en quoi je crois. Je pense que si on donne de la liberté aux gens, les choses vont mieux, qu’on peut leur faire confiance." Le pauvre il était naif, jamais il aurait que faire confiance signifiait un taux de vaccination si bas pour Bruxelles. Mais sinon Mr Diaz Santos Eduardo quelle solution proposez-vous?

  • Posté par L'abbate Franco, jeudi 9 septembre 2021, 18:35

    Depuis quand faut-il faire confiance aux belles paroles d'un politique ?

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 9 septembre 2021, 17:15

    Théorie du complot. Tout ça n'existe pas.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo