Horeca, discothèques, salles de sport: accord sur l’élargissement possible du Covid Safe Ticket

B9727289886Z.1_20210607220534_000+G3BI9FR7U.1-0
Photo News.

Le gouvernement fédéral et les exécutifs des entités fédérées ont validé jeudi, lors d’un Comité de concertation électronique, l’accord de coopération prévoyant l’élargissement du Covid Safe Ticket, annonce le cabinet du Premier ministre Alexander De Croo. Le texte doit encore passer par le Conseil d’État et par les parlements des différentes entités. L’objectif reste une entrée en vigueur au 1er octobre.

Le fédéral et les entités fédérées avaient avalisé mardi soir les termes de cet accord de coopération. Il a été validé sans modification ce jeudi après-midi, a-t-on appris auprès du cabinet du ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke.

Cet accord prévoit un pass sanitaire en vigueur jusqu’au 31 octobre (et non plus le 30 septembre). En outre, dès le 1er octobre, les entités fédérées pourront elles-mêmes recourir à ce document comme elles l’entendent et quand elles l’estiment nécessaire, et pour une période plus longue.

Du 1er au 31 octobre, le Covid Safe Ticket pourra ainsi être utilisé pour des événements accueillant au moins 500 visiteurs à l’intérieur et 750 à l’extérieur (actuellement, c’est 200 à l’intérieur et 400 à l’extérieur). Ce pass sanitaire sera par contre obligatoire pour les événements comptant 3.000 visiteurs à l’intérieur et 5.000 à l’extérieur (avec toujours un maximum de 75.000).

A partir du mois d’octobre, les entités fédérées pourront en outre adopter un décret ou une ordonnance pour introduire le Covid Safe Ticket dès l’âge de 16 ans dans l’horeca, les dancings et les discothèques, les clubs de sport et de fitness, les foires commerciales et les congrès et les structures relevant des secteurs culturel, festif et récréatif. Le pass pourra être requis dès 12 ans pour les personnes qui souhaitent rendre visite à une personne à l’hôpital ou en maison de repos. Les entités fédérées pourront désormais aussi adapter les seuils concernant le nombre de personnes présentes pour utiliser le Covid Safe Ticket.

C’est dans ce contexte que le gouvernement bruxellois est en train de travailler à un élargissement du CST pour la Région-capitale, où le taux de vaccination est inférieur à celui de la Flandre et de la Wallonie. Le ministre-président Rudi Vervoort a annoncé que son exécutif préparait l’ordonnance d’application.

A partir du 1er novembre – et jusqu’au 30 juin prochain –, le Covid Safe Ticket pourra être réintroduit pour des périodes (plus) courtes, si la situation épidémiologique l’exige. Une décision qui pourra être prise aussi bien par les entités fédérées pour leur territoire (après évaluation du Risk Assessment Group) que par le gouvernement fédéral pour l’ensemble du pays, à condition toutefois que la « loi pandémie » votée en juillet dernier soit activée.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous