Rebondissement pour les 20 km de Bruxelles: le Covid Safe Ticket sera obligatoire

Rebondissement spectaculaire ce jeudi après-midi autour de l’organisation des 20 kilomètres de Bruxelles, prévus ce dimanche. Alors qu’il y a quelques jours encore, la Ville de Bruxelles avait annoncé son intention d’imposer uniquement le port du masque au départ et à l’arrivée, la règle se fait désormais nettement plus stricte puisque c’est le Covid Safe Ticket qui sera finalement de rigueur pour les 20.000 coureurs et marcheurs.

Un changement majeur pour les participants que l’échevin des Sports assume pleinement. « Nous avons travaillé d’arrache-pied pour mettre en œuvre le Covid Safe Ticket dimanche et ce sera possible », indique Benoit Hellings (Ecolo). Un email a ainsi été envoyé à l’ensemble des participants. Mais pourquoi ce revirement de dernière minute ? « Nous avons dû changer notre fusil d’épaule en dernière minute et nous en sommes désolés mais, à crise exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Nous estimons que les 20 km doivent montrer l’exemple face à la crise sanitaire à Bruxelles, il ne faudrait pas qu’un événement aussi emblématique puisse être accusé de propager la pandémie. Les cas de covid explosent à Bruxelles et nous devons donc être exemplaires. »

Ceux qui ne seraient pas encore vaccinés ont l’occasion de faire un test antigénique (en urgence). Dans le cas contraire, le prix de leur participation leur sera bien sûr remboursé ou reporté à l’an prochain. « La mise en œuvre du Covid Safe Ticket qui a été décidée ce jour par le collège est une façon de ne pas prendre le moindre risque grâce à cet outil tout en permettant la tenue de la course », argumente Benoit Hellings tout en espérant la compréhension des participants.

Un souhait, on l’imagine aisément, partagé du côté de l’organisation de l’événement confrontée à ce nouveau caillou dans la basket. « Même si sur 20.000 personnes, il n’y a que 100 râleurs, pour moi ce sera trop car nous construisons cet événement depuis des années en y mettant tout notre cœur et notre énergie pour le bonheur de tous », entame Carine Verstraeten, l’organisatrice du jogging urbain. Qui après l’annulation de la course en 2020 a déjà eu pas mal de fil à retordre pour mettre sur pied l’édition 2021. « On a déjà fait face à de nombreux problèmes cette année et non des moindres et nous devons maintenant faire face à une nouvelle règle imposée en dernière minute. C’est indépendant de notre volonté mais comme tout le monde nous devons nous plier aux règles. Nous sommes très heureux de pouvoir mettre cet événement en place dans un climat très compliqué mais tout change tout le temps et ce foutu covid va nous poursuivre encore longtemps ».

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous