Remco Evenepoel après sa médaille de bronze à l’Euro de cyclisme: «Je n’ai pas à me plaindre»

@News
@News

Remco Evenepoel a remporté jeudi la médaille de bronze du contre-la-montre aux Championnats d’Europe de cyclisme à Trente, en Italie. Le coureur de 21 ans s’est dit très heureux de sa performance dans son interview d’après-course.

« Il aurait été difficile de faire mieux que le bronze contre des coureurs du calibre de Stefan Küng et Filippo Ganna sur le parcours plat de 22,4 km autour de Trente », a expliqué Evenepoel après la course. « Sur un tel parcours, les temps et les résultats ne mentent pas. Comme je l’avais dit auparavant, il allait être très difficile d’aller chercher un podium. Mais j’ai quand même essayé. J’ai donné le maximum, et j’ai tenu longtemps à la hauteur de Ganna et Küng. Mais vous voyez bien que dans la partie venteuse, de tels hommes ont quand même l’avantage. »

Remco Evenepoel s’est néanmoins dit satisfait de son résultat. « Je n’ai pas à me plaindre. Je suis très heureux. Une 3e place, avec un tel plateau, c’est très beau. La première partie était assez mouvementée, et j’y ai tenu tête aux coureurs plus lourds. Mais sur le retour, avec le vent et sur une route complètement plate, j’ai senti qu’ils pourraient toujours faire mieux que moi sur une courte distance. Je suis un type de coureur qui aime les longues distances. »

Evenepoel a pu bénéficier de précieux enseignements en vue de la course en ligne de dimanche. « C’est un signe que mes problèmes d’estomac sont bien passés. Un an après ce qu’il s’est passé en Italie (sa lourde chute au Tour de Lombardie, ndlr), c’est de bon augure, je crois. Je pense que Sven (Vantourenhout, le coach national) a vu aujourd’hui que tout allait bien, et que nous pourrons nous battre à nouveau dimanche pour le maillot, au moins pour le podium. »

Evenepoel est également l’un des grands favoris pour les Championnats du monde de contre-la-montre, à domicile, le 19 septembre prochain. « Je pense que c’est vraiment un bon signe. Ici, c’était à fond du début à la fin. Les gars avant moi ont un avantage sur ce parcours plat avec leur puissance absolue. Sur un effort plus long, je peux démarrer très vite mais aussi tenir la distance. »

« Je trouve particulièrement triste qu’Yves (Lampart) ne puisse pas participer (aux Championnats du monde de contre-la-montre), mais j’espère pouvoir atteindre le podium avec Wout (van Aert) avec, je l’espère, l’un de nous deux sur la plus haute marche. Je pense que nous le méritons en tant que pays, et que nous sommes bien partis », a finalement conclu le coureur belge.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous