Basket: Cats et Lions engagés à Paris pour l’Euro 3x3

PhotoNews
PhotoNews

C’est le plus gros événement européen inter-nations. Et il intervient donc quelques semaines après l’opération séduction réussie à Tokyo, où cette discipline spectaculaire a conquis un public beaucoup plus large que les amateurs de basket.

Au Japon, la Belgique était représentée par l’équipe nationale masculine, composée du quatuor du Team Anvers. Les Lions s’y sont distingués, mais leur épatante 4e place est aujourd’hui ternie par des soupçons de fraudes (relatifs à l’organisation de tournois fictifs pour postuler aux JO) qui ont incité les trois fédérations belges à déposer mardi une plainte pénale auprès de la police fédérale en plus d’une enquête interne. Même si ces soupçons ne suffisent pas à prendre d’éventuelles sanctions, Thibaut Vervoort, Rafaël Bogaerts, Thierry Marien et Nick Celis vont donc aborder le tournoi sans la sérénité du Japon, mais avec la confiance accumulée au fil des trois compétitions World Tour qui les ont propulsés depuis lors à la 6e place mondiale et qualifiés pour les Masters 3 x 3, fin octobre.

Préparation pour Anvers

Les Lions, qui défieront l’Ukraine et la Serbie, favorite du tournoi, lors des matchs de poule disputés samedi, visent une des deux places qualificatives pour les quarts de finale et la phase par élimination directe jouée dimanche, sachant que le Top 4 des JO, en plus de nations réputées qui avaient échoué à leur porte, fait de cet « Euro » une compétition plus relevée encore. Une excellente préparation en somme à la Coupe du monde qui sera organisée à… Anvers en juin.

Ce sont toutefois les Cats 3 x 3, l’équipe nationale féminine absente elle des Jeux, qui se produiront dès ce vendredi. Et elles comptent, dans une sélection privée d’Elise Ramette blessée, 4 internationales de 5 contre 5 : Becky Massey et Laure Resimont, outre Marie Vervaet et Lut De Meyer qui ont joué en sélections jeunes. « Cette équipe a déjà démontré qu’elle pouvait être compétitive », situe sa coach, Daphné Van Dessel. « Toutes les Cats ont de l’expérience et sont animées d’une grosse envie. Mais sans avoir pu se mesurer au plus haut niveau cet été, nous abordons cette Coupe d’Europe sans repères, avec le statut d’underdog. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous