Départ prudent de Thierry Neuville (5e) en Grèce: «Le rallye est long, notre approche est bonne»

PhotoNews
PhotoNews

Le soleil est enfin arrivé en Grèce en ce vendredi matin. Et Ott Tanak (Hyundai) en a profité pour signer le meilleur temps dans la première spéciale du jour, tandis que Kalle Rovanpera (Toyota) l’a relayé dans la deuxième ; l’occasion pour le jeune Finlandais de prendre la tête du classement général. Il devance Tanak de 3 secondes, Ogier (vainqueur de la super-spéciale d’Athènes, jeudi soir) de 4,3 secondes, et Sordo de17,9 secondes (il a pris 10 secondes de pénalité pour départ volé). Evans, lui, a déjà abandonné ses espoirs de succès suite au blocage de la boîte de vitesses de sa Toyota. Il pointe déjà à près de 2 minutes du leader.

Deux roues de secours pour Neuville

Et Thierry Neuville ? Soucieux de ne prendre aucun risque inutile, le pilote Hyundai a été parmi les rares pilotes de pointe à embarquer deux roues de secours ; seuls les pilotes Ford (Fourmaux et Greensmith) ont fait de même… « Les risques de crevaison sont grands, et je préfère jouer la sécurité ainsi », a expliqué notre compatriote. « Même si cela nous pénalise (NDLR : une roue de secours pèse 23 kg), je pense que notre approche est la bonne : le rallye est long ! »

Pas d’assistance avant les trois spéciales de cet après-midi

Il n’empêche, il semble que cet excédent de bagage a également eu une influence sur l’équilibre général de la voiture. Et c’est de ce côté-là qu’il faut trouver les 18,7 secondes de retard que Neuville compte sur Rovanpera en cette fin de matinée, et alors que six autres spéciales (52 km) restent au programme de cet après-midi. « Je n’étais pas très en confiance dans la première spéciale, et même si nous avons procédé à quelques réglages entre les deux spéciales, Martijn (Wydaeghe) et moi, ce n’était pas encore parfait dans la deuxième », disait-il. « Parfois je perds l’avant, parfois l’arrière. On va continuer à travailler sur la voiture pour l’améliorer un peu ; notre marge de manœuvre est un peu plus limitée que d’habitude car nous ne retournons pas à l’assistance ce midi, et ne retrouverons nos mécanos qu’en fin de journée, après les trois spéciales de l’après-midi. Et puis je le répète : le rallye est long et je pense que notre approche est la bonne pour le moment. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous