Accueil Belgique Politique

Koen Geens sur la grève dans les prisons: «Seul, je ne pourrai pas aller plus loin»

Le ministre de la Justice a affirmé qu’il dépasse déjà le cadre budgétaire fixé par le gouvernement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le ministre de la Justice a affirmé dimanche midi, sur les plateaux de télévision, avoir «  tenu une ligne très correcte depuis le début  » dans le dossier des prisons, et avoir «  vraiment fait de (son) mieux pour tenir les engagements  », a-t-il souligné sur la RTBF, RTL-TVI et la VRT.

Disant n’être «  pas sûr que les syndicats ont dit non à (sa) proposition  », car il n’a pas encore reçu la réponse officielle des syndicats, le ministre de la Justice estime avoir « tenu une ligne très correcte depuis le début ». «  J’ai réduit la surpopulation carcérale à 10 %  », a-t-il rappelé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Charles Roosemont, dimanche 8 mai 2016, 16:59

    Je voudrais comprendre: pourquoi n' y a t il grève que dans les prisons de Bruxelles et de Wallonie ?Les prisons, c'est du "fédéral". La situation est donc la même partout .Non? Je voudrais qu'on me dise ce qu'est la "concertation sociale". Quand on négocie un accord avec les "syndicats", qu'il est approuvé par eux , est il normal que cet accord ne soit pas appliqué par la "base". Pourquoi négocier alors ?

  • Posté par José Remacle, dimanche 8 mai 2016, 15:09

    Y a pas de sous! Alors, démerdez-vous!

Aussi en Politique

120 élues se mobilisent pour un #Metoo politique belge

Des femmes élues de tous partis, collaboratrices, attachées parlementaires et militantes gravitant autour et dans les milieux politiques, appellent le monde politique à prendre ses responsabilités face aux violences sexistes, sexuelles et psychologiques exercées par des mandataires publics ou apparentés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs