Griezmann et le Real Madrid reviennent au bercail, CR7 attendu à Old Trafford: les grands moments du week-end à l’étranger

PhotoNews
PhotoNews

Old Trafford attend le retour de Ronaldo

Recrue surprise de la fin de mercato à Manchester United, le retour de Cristiano Ronaldo, le fils prodigue, est attendu par tout le peuple des Red Devils, pour la 4e journée de la Premier League samedi.

Si sa titularisation n’est pas certaine, n’ayant pas eu l’occasion de s’entraîner avec ses futurs coéquipiers, retenus, pour la plupart, Old Trafford vibre à l’idée de le revoir sur sa pelouse à 16h00, quand sera donné le coup d’envoi du match contre Newcastle.

Face aux Magpies qui ont raté leur démarrage avec un point en trois matches, Manchester United, 3e avec 7 points peut viser la tête en cas de faux-pas de Tottenham qui sera le premier à l’oeuvre à Crystal Palace (13h30).

Mais d’autres clubs à 7 points sont candidats à la première place, comme Chelsea, qui reçoit Aston Villa (18h30), Liverpool qui se déplace à Leeds dimanche (17h30) et Everton qui accueille Burnley en clôture de la journée, lundi à 21H00.

Griezmann et le Real rentrent à la maison

En Espagne, c’est le week-end des grands retours ! Après la fenêtre internationale, Antoine Griezmann va retrouver les couleurs de l’Atlético Madrid, là où il a été transféré en provenance du FC Barcelone au dernier jour du mercato d’été.

Dimanche les Colchoneros se déplacent qui plus est à Barcelone, chez l’Espanyol (14h00), un voyage qui aura une saveur particulière pour « Grizi ».

L’autre grand retour prévu dimanche est celui du Real Madrid dans son stade de Santiago-Bernabeu contre le Celta Vigo (21h00) : encore en travaux, l’enceinte a été aménagée afin de pouvoir recevoir les matches à domicile du Real en présence d’une partie limitée du public, pour la première fois depuis 18 mois. Ce sera aussi l’occasion, peut-être, d’assister aux premières minutes d’Eduardo Camavinga sous le maillot blanc.

Le choc Séville FC – FC Barcelone ainsi que la rencontre entre Villarreal et Alavés ont été repoussés à une date ultérieure, pour l’instant inconnue, en raison d’un désaccord entre la Liga et la fédération espagnole.

Un nouveau départ pour la Juve ?

Avec un seul point pris lors des deux premiers matches en août, dans une ambiance perturbée par le transfert tardif de Cristiano Ronaldo vers Manchester United, la Juve se retrouve quasiment au point de départ à l’heure de son premier choc : un déplacement samedi (18h00) à Naples, bien lancé pour sa part avec deux victoires.

Les Bianconeri ne savent pas s’ils pourront compter sur le pied gauche de l’Argentin Paulo Dybala, en raison de l’incertitude entourant l’état de forme des internationaux sud-américains, attendus seulement vendredi et samedi en Italie après leurs derniers matches en sélection.

Naples, de son côté, pourra aligner son atout offensif Victor Osimhen, dont la suspension (après son exclusion lors du premier match) a été réduite à une seule rencontre.

L’autre affiche du week-end opposera, dimanche à San Siro, Milan à la Lazio, deux équipes ayant fait le plein lors des deux premières journées, avec du jeu et des buts.

Les Rossoneri devront faire sans Olivier Giroud, testé positif au Covid-19, mais devraient retrouver Zlatan Ibrahimovic, qui s’est entraîné normalement, visiblement remis de son opération au genou gauche en juin. A voir si le Suédois débutera ou s’il se contentera d’une entrée en jeu en vue du grand rendez-vous qui attend mercredi Milan à Liverpool, pour le retour du club en Ligue des champions.

Le champion en titre chez son dauphin

Leipzig-Bayern, vice-champion contre champion en titre : l’affiche (samedi 18h30) domine le programme de la quatrième journée de Bundesliga, mais suscite quelques grincements de dents du côté de la Saxe.

A l’intersaison, le Bayern a en effet fait main basse sur trois des atouts maîtres du RB : son entraîneur Julian Nagelsmann, son poumon du milieu de terrain Marcel Sabitzer, et son joyau français de la défense centrale Dayot Upamecano.

Pour leur retour, les trois hommes ne s’attendent pas à être ovationnés par les 34.000 supporters qui auront le droit de venir à la Red Bull Arena.

Mais le « Rekordmeister » n’aura cure des sifflets. Actuels troisièmes à deux points du leader Wolfsburg (en déplacement samedi 15h30 chez le promu Fürth), les Bavarois peuvent faire d’une pierre deux coups en se rapprochant de la tête et en laissant leur principal rival à sept points.

Leipzig, avec deux défaites et une seule victoire pour ses trois premiers matches, n’occupe pour le moment que la 10e place.

L’autre choc de la journée opposera Leverkusen, actuel deuxième, au cinquième Dortmund samedi à 15h30.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous