Voyages: nouvelle mesure de quarantaine à Bruxelles, voici ce qui change

PHOTONEWS_10932220-029

A partir du 17 septembre, une quarantaine de dix jours sera imposée à Bruxelles aux personnes non vaccinées provenant d’une zone rouge de l’Union européenne, a annoncé vendredi la Commission Communautaire commune.

Celle-ci pourra être raccourcie dès réception du résultat d’un test négatif au 7e jour.

Motif invoqué : faire face à la situation épidémiologique et aux nouvelles hospitalisations qui mettent sous pression les équipes médicales.

Selon l’institution bicommunautaire, le taux d’occupation par des patients atteints du Covid dans les hôpitaux bruxellois est de 28 % et de 25,65 % dans les unités de soins intensifs. Le pays est en phase 1a pour les hôpitaux avec 25 % de capacité dédiée au Covid, sauf en Région bruxelloise qui est en phase 1b (33 % de la capacité totale dédiée au Covid).

Outre l’obligation fédérale de se faire tester au premier et au septième jour au retour d’une zone rouge située en Union européenne, en espace Schengen et en zone rouge sur la White List des pays non-européens, les personnes non-vaccinées ou sans certificat de rétablissement, qui vont résider sur le territoire bruxellois à leur arrivée en Belgique, devront, dès le 17 septembre 2021, respecter une quarantaine de 10 jours.

La Cocom a également rappelé l’importance pour toutes les personnes arrivant en Belgique de remplir correctement le formulaire PLF (« Passenger Locator Form » = formulaire de localisation du passager) avant leur retour en Belgique afin de permettre un suivi correct (instructions sur le testing et la quarantaine). Pour rappel, le télétravail est toujours recommandé sur le territoire régional bruxellois.

Vendredi, le taux d’incidence – le nombre d’infections pour 100.000 habitants- continuait sa hausse : il atteignait 579, contre 557 vendredi dernier. La plus forte augmentation concerne les catégories d’âge les plus jeunes (jusqu’à 19 ans).

Le taux de positivité, soit la proportion de tests positifs par rapport à l’ensemble des dépistages effectués, a légèrement diminué, passant de 7,4 % vendredi dernier, à 7,2 % vendredi.

La valeur R (soit le nombre d’infections provoquées par une personne malade) passe de nouveau sous le seuil de 1. Elle s’élevait à 0,98 vendredi contre 1,07 vendredi dernier.

Le nombre d’hospitalisations a poursuivi son augmentation, étant passé de 203 vendredi dernier, à 234, jeudi. Le nombre de personnes en unités de soins intensifs dans les hôpitaux bruxellois augmente aussi : il était de 70, jeudi, contre 66 vendredi dernier. À ce chiffre s’ajoutent les 15 patients transférés dans les services de soins intensifs d’autres hôpitaux.

Le nombre moyen de décès est en augmentation : on déplore 17 personnes décédées cette semaine, contre 9 la semaine passée.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous