Accueil Sports Tennis Grands Chelems

Finale de l’US Open: deux révélations à New York

Ce n’est pas un, mais deux contes de fées qui vont s’exalter, ce samedi (dès 22h en Belgique) en finale dames de l’US Open. Complètement inattendues à ce niveau, Leylah Fernandez (19) et Emma Raducanu (18) ont déjà marqué cette édition étonnante et ont encore un chapitre à écrire en ce 11 septembre que New York et le monde n’oublient pas, même si les deux jeunes femmes n’étaient pas nées, voici 20 ans ! Philippe Dehaes, qui fut un temps le coach de la jeune Britannique, nous raconte la belle histoire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le temps qui file était un des thèmes de prédilection en marge de cet US Open privé de ses « vieux » repères avec l’absence conjuguée de Nadal, Federer et des sœurs Williams. On n’imaginait pas encore que deux jeunes femmes allaient complètement braver les étapes pour nous offrir, ce samedi, un dernier duel entre teenagers, nous replongeant en 1999, lors de la finale new-yorkaise entre Martina Hingis (18) et Serena Williams (17) ! Le voyage dans le temps nous ramène aussi à Wimbledon 2004 où une certaine Maria Sharapova s’était révélée en enlevant le titre, à 17 ans et 2 mois.

17 ans plus tard, « two stars are born », on ne peut pas le dire autrement, au terme de cette quinzaine folle. Car même si le talent avait été repéré par les spécialistes, aucun d’entre eux (et donc pas le Wavrien Philippe Dehaes qui a suivi de près l’évolution d’Emma Raducanu en 2019) n’aura la prétention de dire « je le savais… ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Grands Chelems

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs