La plateforme de centralisation des données énergétiques sera lancée d’ici la fin de l’année

PHOTONEWS_10926049-008
Photo News

Après plusieurs reports, la mise en place de la plateforme de centralisation de données énergétiques aura lieu entre le 1er novembre et fin décembre, annonce vendredi Atrias, qui a développé le projet à l’initiative conjointe de l’ensemble des gestionnaires de réseau de distribution d’électricité et de gaz en Belgique (Fluvius, Ores, Sibelga, Resa, AIEG, AIESH, Réseau d’Energie de Wavre et DNB BA).

L’objectif de cette nouvelle plateforme est de faciliter l’échange d’informations entre les gestionnaires de réseau comme Ores et Resa, les fournisseurs d’énergie comme Electrabel ou Luminus et les régulateurs régionaux comme la Cwape ou Brugel. Les index, les données de facturation, les changements de fournisseur ou les déménagements devraient ainsi gagner en rapidité, en transparence et en précision. « De plus, le nouveau système sera en mesure de traiter un volume de données beaucoup plus important, ce qui est fondamental pour la poursuite du déploiement des compteurs numériques communicants dans notre pays », indique Atrias. « Grâce à ce système centralisé, les futures applications liées au marché pourront aussi être développées plus rapidement et à moindre coût ».

Selon Atrias, le nouveau système facilitera par ailleurs la mise en place technique des évolutions prochaines que devrait connaître le secteur de l’énergie, notamment l’introduction d’une tarification dynamique de l’énergie sur une base horaire, la possibilité pour les clients de recevoir des décomptes mensuels, le choix d’un fournisseur distinct pour une borne de recharge pour véhicule électrique, etc.

Sans heurts majeurs

« Le nouveau système et le nouveau protocole de communication MIG6 qui lui est associé vont faciliter la mise en œuvre technique de ces évolutions », explique encore Atrias. « Ils constituent d’ailleurs une nouvelle étape intermédiaire déterminante dans la réalisation de la transition énergétique, et plus concrètement d’un système énergétique dans lequel une place centrale est dévolue aux énergies renouvelables. Combinés au système centralisé, les compteurs numériques (“intelligents”) pourront permettre aux clients d’exploiter au maximum le potentiel des énergies renouvelables. Ce point est décisif dans l’atteinte des objectifs climatiques européens »

La transition vers la nouvelle plateforme devrait se faire sans heurts majeurs. « Cette transition s’opérera, dans une large mesure, “en arrière-plan” chez toutes les parties concernées », indique la plateforme. « Les clients – ménages comme entreprises – ne subiront que peu, voire aucun désagrément dans ce contexte ».

Toutefois, Atrias avertit que durant cette période, du 1er novembre à fin décembre, les relevés de compteurs pourront toujours être enregistrés ou transmis, mais ils ne seront plus traités automatiquement. Les systèmes de back-office des fournisseurs pourraient également être indisponibles durant quelques jours, ce qui empêchera certaines transactions. Enfin, l’activation des nouveaux clients équipés d’un compteur à budget ou prépayant leur énergie sera temporairement suspendue.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous