Accueil

Trois mois pour «parler (en) vrai»

Du 12 septembre au 12 décembre, les centristes vont aller à la rencontre des citoyens « en vrai », pour « comprendre leurs besoins et leurs attentes ».

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 1 min

Depuis un an et demi, les responsables du processus « Il fera beau demain » ont organisé une centaine d’événements, récolté 2.000 contributions et vu 20.000 personnes suivre la page Facebook du projet (le double de celles qui suivent le CDH). Covid oblige, une grande partie de ces échanges s’est déroulée de manière virtuelle. Mais ce 12 septembre, c’est une campagne participative de trois mois « en vrai » que lancera le président du CDH. L’opération baptisée « Parlons (en) vrai » verra les centristes « sur les marchés ou aux portes des maisons, dans les parcs ou à l’arrière des cafés » de Wallonie et de Bruxelles, pour « écouter les citoyens, comprendre leurs besoins et leurs attentes, et les inviter à participer au processus ». Parallèlement, des débats « Y a match » se tiendront, avec l’aide d’experts, sur des sujets qui ne font pas encore consensus à ce stade, afin d’aboutir à des propositions finales.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs