Erika Vlieghe et Marc Van Ranst fustigent les «Apéros contaminants»: «C’est déraisonnable»

d-20210113-GKT60X 2021-07-09 18_52_51

Le collectif l’Abîme, opposé à la vaccination obligatoire et au pass sanitaire, a annoncé organiser une nouvelle Boum, un « apéro contaminant » place Flagey, si le pass sanitaire devait entrer en fonction à Bruxelles.

Le gouvernement bruxellois a entamé les préparatifs à l’utilisation du Covid Safe Ticket à partir du 1er octobre dans la restauration, le secteur événementiel et les discothèques de la Région-capitale.

« Si le gouvernement décidait d'imposer le Safety Ket dans les bars, restaurants, salles de sport, cinémas, lieux culturels, etc., nous proposerons une Boum 4 à la place Flagey le 2 octobre comme premier événement contaminant afin de vous donner l'opportunité d'obtenir un pass sans être obligé de vous vacciner et d'offrir un lieu de rencontre convivial aux personnes exclues des bars et restaurants. », peut-on lire dans la description de l’évènement Facebook, relayé sur la page du collectif.

Le virologue Marc Van Ranst a réagit à cette déclaration. « C’est un peu : on fait ce que l’on veut, quand l’on veut. Les autres fois, les organisateurs l’ont également fait. La situation à Bruxelles est déjà préoccupante. »

Erika Vlieghe a également fait part de son avis. "Ce n'est pas raisonnable. Je ne comprends pas non plus pourquoi c’est nécessaire, étant donné les nombreux autres événements qui peuvent avoir lieu. La situation des hôpitaux est déjà préoccupante à Bruxelles. Ces personnes vivent clairement dans un autre monde", a-t-elle déclaré lors d'une interview téléphonique avec nos collègues du Het Laatste Nieuws.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous