Accueil Belgique Politique

Le PTB réitère son opposition à Karine Lalieux sur les pensions

Peter Mertens, président du PTB-PVDA, reproche à la ministre des Pensions, Karine Lalieux, de maintenir l’âge de départ à la pension à 67 ans, en dépit des promesses électorales avant les scrutins de mai 2019.

Temps de lecture: 2 min

Le président du PTB-PVDA, Peter Mertens, s’en est pris samedi au projet de réforme du système des retraites présenté par la ministre des Pensions, la socialiste Karine Lalieux, en lui reprochant de maintenir l’âge de départ à la pension à 67 ans, en dépit des promesses électorales avant les scrutins de mai 2019.

« Quelles promesses le Parti socialiste avait-il faites, quelles promesses Vooruit avait-il faites, avant les élections ? ’Nous n’entrerons pas dans un gouvernement si l’âge de la pension reste à 67 ans’. Qu’ont dit les Verts ? ’Augmenter les pensions, pas l’âge de la pension’. C’est ce qu’ils ont dit. Mais l’âge de la pension reste fixé à 67 ans, et le PS et le Vooruit sont entrés au gouvernement, tout comme Ecolo et Groen. Et tous ont renié leurs promesses électorales », a affirmé le président du parti de gauche radicale, lors du festival Manifesta organisé ce week-end à Ostende par le PTB et ses organisations, l’association Médecine pour le Peuple et le magazine Solidaire.

« Nous avons trois mois pour faire bouger les lignes. Nous avons trois mois pour faire pression en faveur d’une réforme des pensions juste, et nous le ferons », a lancé M. Mertens devant quelques milliers de membres du PTB et de sympathisants.

« Dans le passé, les personnes ayant un métier pénible pouvaient prendre leur pension anticipée à 56 ou 58 ans. Ça, c’est fini. C’est du passé. Le nouveau plan de pension de la ministre Lalieux fait travailler les gens plus longtemps. Presque tous les systèmes permettant de s’arrêter plus tôt sont restreints ou bloqués. La ministre dit maintenant qu’on doit pouvoir prendre sa pension à 60 ans +si on a 42 ans de carrière. Mais avoir 42 années de travail à l’âge de 60 ans, quasiment personne n’y arrive. Il faut avoir commencé à 18 ans, donc ne pas avoir fait d’études, ne pas avoir redoublé, ne pas avoir travaillé à mi-temps et ne pas avoir pris de pauses pour les enfants ou pour soigner un parent âgé. Cela ne se produit donc pas », a ajouté M. Mertens.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Hichmeu Diums, mardi 14 septembre 2021, 12:06

    Retraite à 60 ans et on économisera sur le budget santé. Il faut dire la vérité: personne ne veut bosser jusqu’à 67 ans. C’est de la folie! Place aux jeunes !

  • Posté par Muller Marc, lundi 13 septembre 2021, 6:23

    Avec le PTB, une pension à 60 ans avec 40 ans de chômage, beaucoup de gens y arriveront

  • Posté par Desmet Marc, mardi 14 septembre 2021, 20:36

    Attention... vous pouvez perdre votre boulot demain et ramer des années pour en retrouver

  • Posté par Delpierre Bernard, dimanche 12 septembre 2021, 11:24

    Même Lenine n'aurait pas osé parler ainsi mais il est vrai que lui voulait le pouvoir et déclara ensuite que la révolution sans la terreur était illusoire. Non seulement ce fatras de promesses du PTB est impayable, déjà qu'à l'analyse celles de Lalieux requièrent de solides rentrées supplémentaires, mais avec eux on reste dans le brouillard et on se contente d'engranger les voix de mécontents sans plus afin de ne pas se compromettre par des concessions inévitables en coalition. Cela peut durer un peu mais il viendra un moment où il faudra jouer cartes sur table et chiffrer ce beau programme...

  • Posté par Dagnelie Raphaël, dimanche 12 septembre 2021, 10:50

    Les médias francophones ne devraient pas faire autant de publicité pour les partis extrêmes Ces partis n'ont qu'un langage populiste à leur bouche

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs