Accueil

Comment Frontex opère

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

« Depuis le début de l’année, les outils de surveillance aérienne de Frontex ont contribué à sauver 17.321 vies en Méditerranée centrale, au cours de 329 événements. » Les drones et avions de l’agence, qui n’a plus aucun bateau en Méditerranée centrale, sont censés surveiller la zone de « préfrontière » et s’assurer de la sûreté des vies en mer en alertant les centres de coordination lors de détection de cas de détresse. Concrètement, lorsqu’un bateau est repéré, Frontex fait remonter ses observations aux centres de coordination responsable de la zone (Tripoli, Rome ou Malte). Un « Mayday » n’est envoyé par radio aux bateaux environnant qu’en cas de danger imminent, précise l’agence.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs