Bruxelles: la taxe kilométrique sera dommageable pour de nombreuses familles, selon la Ligue des familles

B9726707456Z.1_20210412132500_000+G1LHUHGDN.1-0
Jonathan Kalifat.

En l’état actuel du dossier, le modèle de taxation kilométrique intelligente du gouvernement bruxellois aura un impact négatif sur un certain nombre de familles confrontées à l’obligation d’utiliser la voiture pour tout ou partie du trajet lié au déplacement vers l’école, affirme lundi la Ligue des familles, à l’occasion de l’ouverture de la Semaine de la mobilité.

En décembre dernier, le gouvernement bruxellois a approuvé une première version de la taxe kilométrique. Contesté notamment au nord et au sud du pays, le texte est encore loin de l’adoption et rien ne dit qu’il entrera en vigueur avant la prochaine législature.

200 et 2.500 euros

Selon la Ligue des familles, aucun des exemples mis en exergue à l’époque par l’équipe Vervoort pour en mesurer l’impact n’examinait la situation d’un parent devant conduire ses enfants à l’école. Sur foi de l’étude chiffrée d’une vingtaine de situations de déplacements quotidiens de familles aux configurations diverses à laquelle elle a procédé, l’association estime que le coût de cette taxe pour ces ménages atteindra entre 200 et 2.500 euros, quoi qu’il arrive, s’agissant de familles qui ne sont pas en mesure de se déplacer autrement qu’en voiture.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous