Coronavirus: France, Pays-Bas, Portugal… de nouvelles mesures sanitaires en Europe

C’est la fin du port obligatoire du masque en extérieur au Portugal.
C’est la fin du port obligatoire du masque en extérieur au Portugal. - Reuters.

Début de la vaccintion des troisièmes doses en France, l’événementiel sur plusieurs jours à nouveau possible sous conditions aux Pays-Bas, fin du port obligatoire du masque en extérieur au Portugal, tests obligatoires et payants pour les non-vaccinés en Grèce, présentation d’un pass sanitaire dès ce lundi en Suisse… Le Soir fait le point sur les dernières mesures sanitaires en Europe.

La France commence à vacciner les troisièmes doses de vaccin

La France a commencé à vacciner les troisièmes doses de vaccin. Depuis lundi, les personnes qui vivent dans des centres de soins résidentiels, qui présentent des troubles sous-jacents ou qui sont âgées de plus de 65 ans peuvent recevoir une troisième vaccination. Selon le Premier ministre Jean Castex, plusieurs millions de personnes sont concernées.

Au cours des cinq prochaines semaines, les 600 000 résidents des maisons de retraite recevront leur troisième dose.

En France, 70 % de la population est désormais entièrement vaccinée.

Pays-Bas : l’événementiel sur plusieurs jours à nouveau possible sous conditions

Aux Pays-Bas, les événements et festivals de plusieurs jours seront à nouveau possibles sous certaines conditions, a appris l’ANP à bonne source. Ce à quoi ressembleront exactement ces conditions est cependant encore en cours d’élaboration. Les résultats des laboratoires de terrain, dans lesquels des expériences ont été menées avec des événements, sont notamment pris en compte.

Un nombre maximum de visiteurs est envisagé, probablement basé sur un pourcentage de la capacité normale. On réfléchit aussi à comment gérer billets d’entrée et tests corona. L’application CoronaCheck pourrait être utilisée pour cela, mais l’idée est aussi de laisser aux organisateurs la possibilité d’organiser leur propre capacité de test.

L’assouplissement des mesures corona a été discuté dimanche. Il a ainsi été décidé que la règle du 1,5 mètre expirerait à partir du 25 septembre. En lieu et place de cela, les gens devront présenter des preuves qu’elles ont été vaccinées, testées négatives ou sont guéries, dans des endroits plus nombreux.

Portugal : fin du port obligatoire du masque en extérieur

Le port du masque en extérieur a cessé lundi d’être obligatoire au Portugal, pays affichant un des taux de vaccination les plus élevés au monde et une réduction du nombre de nouveaux cas de coronavirus.

La mesure a été levée car le Parlement n’a pas prolongé la loi qui avait rendu le masque obligatoire dans la rue depuis fin octobre 2020.

Le port du masque reste tout de même recommandé en cas de rassemblement ou lorsqu’il est impossible de respecter la distanciation sociale, a indiqué la direction générale de Santé dans une directive publiée lundi.

Grèce : tests obligatoires et payants pour les non-vaccinés

En son traditionnel jour de rentrée scolaire, la Grèce a mis en place le test obligatoire et payant pour tous les non-vaccinés, qu’ils soient employés du secteur public ou privé, élèves et étudiants, dans les moyens de transport ou les espaces fermés recevant du public.

Le coût des tests antigéniques et PCR, désormais à la charge des particuliers, a été plafonné par les autorités respectivement à 10 et 60 euros.

Les employés non vaccinés devront le soumettre électroniquement une fois par semaine mais les professeurs, étudiants et élèves de plus de 12 ans, ainsi que tous les professionnels du tourisme, de la culture et des médias devront être testés deux fois par semaine.

Les Suisses doivent aussi présenter un pass sanitaire dès lundi

Les Suisses sont confrontés à la réalité du pass sanitaire depuis lundi. Les restaurants, les musées, les zoos, les concerts ne sont accessibles qu’aux seuls détenteurs d’un certificat covid.

Pour tous les événements qui ont lieu en intérieur, les participants devront présenter leur certificat. Cela concerne aussi les salles de fitness, les piscines ou les mariages dans les lieux publics. A l’extérieur, il sera demandé pour les manifestations de plus de 1.000 personnes.

Les terrasses des restaurants et des bars restent, elles, libres d’accès. Tout comme les établissements de restauration dans les zones de transit des aéroports et les cuisines populaires.

Les rassemblements politiques, les groupes d’entraide, les funérailles et autres services religieux échappent aussi à l’obligation jusqu’à 50 personnes. Les répétitions musicales ou théâtrales et les entraînements sportifs de moins de 30 personnes seront également autorisés sans certificat.

Les personnes qui ne respectent pas ces mesures pourront être mises à l’amende. Un client sans certificat devra débourser 100 francs suisses (85 euros). Les établissements ou organisateurs fautifs seront punis d’une amende pouvant aller jusqu’à 10.000 francs (8.500 euros), voire d’une fermeture.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous