Volvo Car engage 500 collaborateurs supplémentaires à Gand (3)

Après ces engagements, l'entreprise, qui est déjà le premier employeur industriel de Flandre orientale, emploiera 7.000 travailleurs. Sept cents personnes sous contrat temporaire peuvent espérer un engagement ferme. 

Le modèle XC40 est assemblé à Gand, et le C40 le sera à partir du mois d'octobre.

Volvo Car veut augmenter sa capacité de production pour répondre à la demande croissante en véhicules électriques. L'usine de Gand tourne à plein régime depuis plusieurs années et s'est déjà ancrée dans le segment de l'électrique avec une usine de batteries. Chaque année, 200.000 voitures sortent de ses lignes. 

La production a toutefois connu une baisse en 2020, année marquée par le coronavirus, où le nombre s'est arrêté à 194.890. Dans les mois à venir, les effectifs seront renforcés. Ce sont surtout des opérateurs et des techniciens qui sont désormais recherchés pour agrandir l'équipe. 

Un véhicule électrique est bourré de technologies et sa production nécessite des travailleurs relativement qualifiés. Mais cela ne signifie pas que seules les personnes possédant des diplômes spécifiques peuvent prétendre aux postes vacants. Volvo dispose d'un centre de formation à Gand qui enseigne aux candidats potentiels les compétences nécessaires. 

La direction n'a pas précisé dans quelle mesure elle souhaitait augmenter sa capacité avec ces engagements. 

L'entreprise ne veut pas s'engager sur des chiffres concrets. Mais si aucune difficulté ne survient dans le processus de production, comme la pénurie de semi-conducteurs ou les effets de la crise sanitaire, la production gantoise dépassera bientôt à nouveau la barre des 200.000 voitures par an. Pour faire travailler les travailleurs supplémentaires, de nouveaux halls de production ne sont pas immédiatement nécessaires. 

L'usine est en effet déjà occupée depuis un certain temps à reconstruire ses lignes de production existantes pour mieux s'adapter aux opérations spécifiques requises pour l'assemblage des véhicules électriques. Par exemple, des ajustements ont été effectués dans l'usine de soudage et l'assemblage final. Le site est donc prêt à employer les travailleurs supplémentaires et a la confiance du siège social en Suède pour cette opération.

Aujourd'hui, 6.643 personnes travaillent pour l'usine Volvo de Gand. La vague de recrutement prendra quelques mois et a déjà partiellement commencé. En août, quelque 170 intérimaires ont obtenu un contrat permanent. Plus tard cette année, une deuxième vague d'octroi de CDI suivra pour 530 autres contrats. Volvo Car continuera cependant à travailler avec des intérimaires pour rester flexible face aux fluctuations du marché. 

L'usine de Gand joue un rôle de pionnier dans la stratégie d'électrification de Volvo Cars. Le constructeur automobile souhaite que la moitié des voitures vendues soient électriques d'ici 2025, et d'ici 2030, l'entreprise veut vendre uniquement des voitures entièrement électriques.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous