Accueil Société

Sammy Mahdi mis en demeure pour sa gestion des mineurs en rue

Onze associations mettent en demeure ce mercredi matin le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration d’accueillir tous les mineurs étrangers non accompagnés qui se présentent à Fedasil.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Elles tiraient la sonnette d’alarme la semaine dernière. Face au nombre grandissant d’enfants et d’adolescents vivant seuls dans les rues de Bruxelles, les organisations de terrain et de droits humains font « monter la pression » et mettent ce mercredi matin le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi (CD&V) en demeure.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 15 septembre 2021, 14:28

    Retour maison

  • Posté par dams jean-marie, mercredi 15 septembre 2021, 11:31

    Il faut arrêter les portes ouvertes que ces organismes et politiciens développent depuis des décennies ! Nos pays doivent discuter avec les pays dont les ressortissants se pressent continuellement à nos portes .En cas de conflits graves et uniquement dans des cas exceptionnels il faut aider ces gens ! Sinon retour à l'expéditeur ! Ce n'est plus de l'asile mais du trafic mafieux : technique éprouvée dans l'envoi d'enfants pour réussir à s'incruster dans les pays occidentaux avec toute la famille et plus. Il faut condamner les pays qui jouent à ce petit jeu d'esclavage , il n'y a pas d'autre mot à utiliser pour ce commerce. Tous les pays concernés ne sont pas en guerre ! Et pendant ce temps là ici la misère s'installe , le belge ne parvient plus à joindre les deux bouts alors que lui même doit payer pour ce trafic!

  • Posté par Noelb Renzo, mercredi 15 septembre 2021, 11:15

    Mais bien sûr que le racisme va continuer de croître en Belgique. le citoyen a le sentiment de ne pas être écouté, d'être même provoqué par certains politiques, des quartiers lui sont interdits, les sauvageons font peur et bientôt surgiront le bruit et la fureur. Voyez l'exemple d'autres pays. Une seule solution : l'immigration choisie.

  • Posté par Peek Frederic, mercredi 15 septembre 2021, 10:57

    Couper les subsiste a ses association

  • Posté par epictete epictete, mercredi 15 septembre 2021, 10:12

    Lors des vols venant de Kaboul, certains, dont moi, se sont étonnés d'apprendre qu'un MINA comptait parmi les rapatriés. Depuis de nombreuses années, la "technique" utilisée pour essayer d'obtenir un statut de réfugié, en réalité économique, consiste à envoyer un enfant mineur dans un pays qui accepte le regroupement familial. La dite procédure est engagée dès que le mineur ne l'est plus , cad à 18 ans. Les vrais réfugiés politiques sont les premières victimes de cette pratique.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs