Accueil

Un lien mère-enfant à restaurer

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Si le déni de grossesse entraîne fréquemment des naissances prématurées, il ne constitue en soi aucun danger pour le développement de l’enfant. Ce qu’il peut profondément mettre à mal en revanche, c’est le lien mère-enfant. « Pour que ce lien se construise, il faut que l’enfant ait une place dans l’esprit de sa maman. Une mère est déjà maman avant la naissance de son bébé. Or, tant que le déni est opérant, cette rêverie est absente chez la future maman et l’empêche de créer cette relation. D’où l’importance d’un accueil par des soignants avertis de la réalité de ce mécanisme psychique », explique le Dr Capelle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs