Accueil Société

Coronavirus: l’article du «Lancet» qui explique la position belge sur la troisième dose du vaccin

Le ministre de la Santé l’a répété à la Chambre mardi : la science d’abord. Or, aucune donnée robuste n’indique qu’un « booster » soit utile pour la population générale, comme vient de le rappeler un article du « Lancet ». Le Conseil supérieur de la santé doit (notamment) trancher la question d’ici à jeudi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

On ne le sait que trop bien désormais : une course effrénée est lancée entre le variant delta et la progression de la vaccination dans le monde. Devenu dominant dans plusieurs pays, dont la Belgique, le delta est non seulement extrêmement contagieux (deux fois plus que l’alpha, déjà plus transmissible que la souche d’origine), mais aussi plus virulent (il double le risque d’hospitalisation). Quant aux vaccins, s’il est acquis qu’ils protègent efficacement contre le risque de forme grave du covid, on ignore encore si c’est durablement – même si le fonctionnement de l’immunité l’indique, à tout le moins pour un individu « sain » : le taux d’anticorps dans le sang peut en effet diminuer dans le temps, les cellules mémoires sont capables de les réactiver.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, mercredi 22 septembre 2021, 14:04

    Etant donné que le vaccin a été bidouille contre la protéine de la souche originale de Wuhan, je m'en doute que il soit efficace contre le variant indien (Delta). On voit que l'épidémie flambe dans les pays vaccinés, tandis que dans les non-vaccinés c'est l'accalmie. Le pays non-vaccinés ont développé de l'immunité naturel ou ont traité les gens avec de l'HCQ et l'Ivermectine. Ils s'en sortent beaucoup mieux que les Occidentaux. Mais les "autorités sanitaires" sont pas interesés sauf pour vaccin, vacci,n vaccin, vaccin, vaccin, vaccin, vaccin, vaccin, vaccin.... Bref des fanatiques antiscience.

  • Posté par Florent Suain, jeudi 16 septembre 2021, 13:31

    Et quid des vaccinés monodose Johnson et Johnson? A cause du Delta l'agence du médicament française recommande une 2e dose à ARN messager pour tous ces vaccinés depuis fin aout. Personne n'en parle !!!

  • Posté par RENARD Michaël, jeudi 16 septembre 2021, 11:06

    "Si une dose de rappel inutile provoque des effets indésirables importants, il pourrait y avoir des implications pour l’acceptation des vaccins qui vont au-delà de ceux contre le covid". Cette phrase m'interpelle. Les scientifiques ont-ils des informations qu'ils ne partagent pas ? Maintenant faut-il croire, les yeux fermés, ce que "The Lancet" publie ?

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 16 septembre 2021, 12:17

    @Renard. Quitte à croire quelqu'un les yeux fermés, The Lancet me paraît un bon choix. Quant à cette phrase, je pense qu'elle signifie que les éventuels effets secondaires liés à cette 3ème dose "inutile" pourraient simplement exciter un peu plus les antivax qui croiront trouver là une occasion de remettre un peu d'huile sur leur feu de foutaises.

  • Posté par BRIANTE Giuseppe, jeudi 16 septembre 2021, 7:44

    Est-ce que le gouvernement va faire des réserves au cas où une 3ème dose serait nécessaire ou va-t-il passer les commandes quand il n'y aura plus de vaccins disponibles? Je ne comprends pas leur position. Qu'il m'explique pourquoi des autres pays européens pensent le contraire. A quand une Europe unie autre que financiaire.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs