Accueil

Au cinéma, l’effet «Dune»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

En France, l’imposition du pass sanitaire a fait chuter les ventes des places de cinéma. Plus d’un exploitant s’en est plaint. S’il n’est pas (encore) d’application dans le secteur en Belgique, et que l’outil peut susciter le débat entre les « pour » et les « contre », comme le relève Jérôme Branders, directeur du cinéma Aventure en plein cœur de Bruxelles, « ça pourrait nous permettre au moins d’avoir des jauges pleines ! » Pour l’heure, les règles sont toujours les mêmes : port du masque obligatoire et un siège vide entre les bulles. Dans les trois salles qu’il compte, respectivement de 107, 75 et 50 places. « Quelle belle hypocrisie quand on voit que tout le monde a l’air de vivre plus ou moins normalement partout, sans masque, alors que dans une salle de cinéma, c’est assis sans parler pendant une heure et demie, on doit porter un masque et rester à distance des gens.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs