Accueil Monde Proche-Orient

Egypte: l’angoisse perpétuelle des militants

L’ONG Amnesty international publie les témoignages d’une trentaine de militants des droits humains en Egypte. Ils racontent les sévices et les pressions infligés par l’Agence de sécurité nationale. Et la crainte incessante.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 1 min

Des posts Facebook ont suffi pour condamner à quatre ans de prison l’étudiant égyptien Ahmed Samir Santawy (dont la compagne est originaire de Gand). Convoqué par l’Agence de sécurité nationale égyptienne (la NSA), il a été arrêté arbitrairement en février de cette année, puis condamné au mois de juin. Un rapport d’Amnesty international met en lumière ce jeudi les pratiques de la NSA.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs