Les larmes de Simone Biles, victime d’abus sexuels, devant le Sénat américain (photos)

AFP
AFP

Simone Biles, ainsi que les gymnastes McKayla Maroney, Maggie Nichols et Aly Raisman, ont témoigné ce mercredi devant le Sénat américain au sujet des ratés de l’enquête du FBI sur les agressions sexuelles commises par l’ex-médecin de l’équipe féminine des États-Unis, Larry Nassar. La star de la gymnastique, qui a vivement dénoncé l’inaction des autorités, a fondu en larmes lors de son témoignage.

« On nous a laissées tomber et on nous doit des explications », a déclaré Biles, qui avait révélé en janvier 2018 faire partie des victimes de Nassar. « Je rends responsable Larry Nassar et je rends responsable un système entier qui a permis et perpétré ces abus, la Fédération américaine de gymnastique et le Comité olympique américain. »

« Quelle est la valeur d’une petite fille ? », s’est-elle interrogée lors d’un témoignage poignant. « Je suis ici parce que je ne veux pas que d’autres vivent l’horreur que moi et des centaines d’autres avons enduré. Nous souffrons et continuons de souffrir parce que personne n’a fait ce qu’il fallait pour nous protéger. Si vous permettez à un prédateur de nuire à des enfants, les conséquences seront graves. »

Le scandale, le plus grand de l’histoire sportive américaine, avait éclaté au grand jour à l’été 2016 à la suite d’un article du quotidien Indianapolis Star.

Larry Nassar, 58 ans, est en prison à vie après avoir été condamné à plusieurs lourdes peines en 2017 et 2018 pour des agressions sexuelles sur plus de 250 gymnastes, la plupart mineures, commises sur deux décennies au sein de la fédération de gymnastique ou à l’université d’État du Michigan où il travaillait.

Un rapport de l’inspection générale, organisme indépendant au sein du ministère, s’est montré très sévère envers le bureau local du FBI à Indianapolis, où le patron de la fédération de gymnastique avait le premier signalé les accusations contre l’ostéopathe en juillet 2015.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous