Accueil Sports Football Ligue des Champions

Ligue des champions: Bruges ne s’est pas contenté d’admirer les étoiles filantes

Les champions de Belgique ont fait étalage d’un énorme esprit d’entreprise et d’une combativité de pitbulls qui ont surpris la constellation de stars parisiennes. Messi et Neymar en premier lieu. Ils ont arraché un point au mérite qui leur permet surtout de marquer les esprits. Et notamment du côté de Leizpig, battu à Manchester City, et prochain adversaire des Brugeois.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Once in a lifetime. Une fois dans leur vie, les 26.500 supporters du Club de Bruges (pour 1.400 au PSG) auront pu voir, depuis leur baquet en matière composite, les débuts officiels de la triplette MNM sous le même maillot. Autrement dit l’association Messi-Neymar-Mbappé alignée pour la première fois par le PSG en guise de ligne d’attaque. Un moment attendu par la planète foot entière, dont les yeux étaient rivés sur ce petit coin de Belgique où le récent transfuge du FC Barcelone n’avait jamais posé le moindre crampon. Alors qu’ailleurs en Europe, l’AC Milan effectuait son retour en Ligue des champions après 7 ans d’absence ou que l’Inter se coltinait le Real Madrid à San Siro, c’est bien le stade Breydel qui était «the place to be» du football européen.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Mariscal Philip, jeudi 16 septembre 2021, 11:07

    l'orthographe svp! "er ou é" c'est pas si compliqué

  • Posté par Werpin Jean Luc, jeudi 16 septembre 2021, 9:09

    Mâtines Brugeoises Acte II, vont ils bientôt nous refaire le coup de la Bataille des Éperons d’Or ?

  • Posté par Weissenberg André, jeudi 16 septembre 2021, 9:08

    Bien joué! Et quelle grosse déception! On s'attendait à une démonstration, et on a juste eu droit à un match engagé entre deux équipes qui paraissaient être de même niveau. Les "Presque Sûrs de Gagner" n'ont, à aucun moment hier, donné l'impression d'être un ou plusieurs crans au-dessus de Bruges. Ils n'ont jamais paru être en mesure de l'emporter non plus. Certainement pas en seconde période, malgré l'un ou l'autre éclair de Messi. Le 2-1 a même longtemps semblé être à la portée de Bruges, plutôt que de Paris, qui peut remercier Navas. Par comparaison, la promenade du Bayern sur la pelouse du Nou Camp, le jour d'avant, achevée par un 0-3 bien tassé qui aurait tout aussi bien pu être un 0-6, était autrement plus impressionnante que la prestation de cette "MNM" de pacotille, qui n'avait strictement rien de la MSN d'enfer du Barça de la décennie passée. C'est pas en jouant comme ça que le PSG, qui revendique le statut de "meilleure équipe au monde" fera justice à cette prétention sans nom. Pas comme ça non plus qu'il remportera cette CL.

  • Posté par VINCENT Patrick, jeudi 16 septembre 2021, 8:17

    Excellent, félicitation au Club !

  • Posté par Cosyns Etienne, jeudi 16 septembre 2021, 8:09

    Vanaken a clairement pris une autre dimension (internationale) depuis les derniers matches avec les diables. De Ketelaere que je trouvait un peu "grande gueule" et fragile physiquement m'a très agréablement. En effet, il a pris de l'assurance dans le match et m'a étonné physiquement faces aux "roublards" du PSG. Il a démontré à Martinez que sa place parmi les diables n'était plus comme 3è réserviste.

Plus de commentaires

Aussi en Ligue des Champions

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs