Accueil Opinions Chroniques

La chronique «Je dirais même plus»: que fait le Giec le dimanche sans auto?

La journée sans voiture, c’est ce dimanche à Bruxelles et c’est l’occasion de faire un geste pour la planète. Vraiment ?

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

Le dimanche sans auto, c’est celui où seuls les véhicules prioritaires sont autorisés à écraser cyclistes et piétons, celui où l’on voit une fois par an des deux-roues s’arrêter aux feux rouges, c’est aussi le jour où les piétons se font engueuler par les cyclistes lorsqu’ils osent descendre des trottoirs et se promener sur le macadam. Comme quoi, même quand les autos ont disparu, il y a toujours quelqu’un qui prétend être le roi de l’asphalte.

Le dimanche sans auto c’est le jour béni où les voleurs s’en donnent à cœur joie à rafler les deux roues rangées devant les églises à l’heure de la messe. Vu le nombre, le Seigneur n’a pas promis de les remplacer. Loué soit-Il néanmoins.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Moriaux Raymond, dimanche 19 septembre 2021, 9:14

    Eh oui ...

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs