Accueil Société

Le gouvernement bruxellois adopte le pass sanitaire: voici les secteurs concernés

Le gouvernement bruxellois a approuvé l’avant-projet d’ordonnance visant à mettre en œuvre l’extension de l’utilisation du Covid Safe Ticket dans la Région. Il devrait être d’application dès le début du mois d’octobre.

Temps de lecture: 3 min

Le gouvernement bruxellois réuni en collège de la Commission communautaire commune (Cocom) a approuvé jeudi, en première lecture, l’avant-projet d’ordonnance visant à mettre en œuvre l’extension de l’utilisation du Covid Safe Ticket (CST) en Région de Bruxelles-Capitale.

L’objectif de l’équipe Vervoort est une mise en œuvre de cette utilisation élargie, début octobre, une période de mise en place précédant des contrôles et sanctions à partir de la mi-octobre, dès l’adoption et la publication des textes portant ces sanctions, a indiqué le cabinet du ministre président Rudi Vervoort, jeudi, en fin de matinée. Outre les sanctions pénales, l’ordonnance prévoit la possibilité pour les bourgmestres de la capitale, d’imposer une fermeture administrative d’établissements.

« Son approbation en première lecture confirme l’intention ferme du gouvernement bruxellois d’obtenir une application rapide du CST pour certains secteurs dès que les différentes étapes juridiques de la modification de l’accord et de l’ordonnance elle-même seront finalisées », a précisé le gouvernement bruxellois dans un communiqué diffusé en fin de matinée.

Voici les secteurs concernés

– les dancing et discothèques ;

– le secteur RECA (à l’exception des terrasses qui restent soumises aux règles en vigueur) ;

– les centres de sport et de fitness (ne concerne pas le sport en extérieur en-dessous de 200 personnes) ;

– les foires commerciales et congrès (obligatoire à partir d’une jauge de 50 personnes ; avec possibilité de l’utiliser en-dessous de cette jauge) ;

– les établissements du secteur culturel, récréatif et festif (obligatoire à partir d’une jauge de 50 personnes ; avec possibilité de l’utiliser en dessous)

– les établissements de soins résidentiels pour personnes vulnérables ;

– les évènements : à partir de 50 personnes en intérieur et 200 personnes en extérieur ;

– les hôtels sont concernés par les activités RECA et foires et congrès.

Un pas de plus avait été franchi, ce mercredi, vers l’instauration du CST en Région bruxelloise et ce, dès le 1er octobre prochain. Lors du Conseil régional de sécurité de ce mercredi, les 19 bourgmestres avaient apporté leur soutien unanime à la mise en place de la mesure telle que portée par le gouvernement bruxellois. « Lors du Conseil, il y avait effectivement l’unanimité du côté des bourgmestres pour aller vers l’instauration du contrôle de l’accès à certains lieux par le Covid Safe Ticket », confirmait Olivier Maingain (Défi), bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert.

Les chiffres de contamination et de vaccination restent inquiétants voire mauvais à Bruxelles, appuyait mercredi un de nos interlocuteurs. « Les objectifs ne sont pas atteints aujourd’hui et on ne veut donc pas revivre une situation où nous devrions arrêter certaines activités ou dire à nos bars et restaurants qu’ils doivent refermer. La demande est là aussi du côté des citoyens de pouvoir continuer à se réunir lors d’événements sportifs », concluait mercredi soir Benoît Cerexhe, bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre (CDH).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

32 Commentaires

  • Posté par de Meulemeester Gérald, jeudi 16 septembre 2021, 15:31

    Normal, les non-vaccinés n'ont quà se faire tester régulièrement s'ils ne veulent pas rester confinés.

  • Posté par lambert viviane, jeudi 16 septembre 2021, 15:31

    Tiens, Monsieur Maron est muet ? Pas de "si et seulement si" à l'horizon ?

  • Posté par ... Jacques, jeudi 16 septembre 2021, 14:47

    Triste fin pour l'Horeca et le secteur culturel à Bruxelles. Mais c'est le but final.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 16 septembre 2021, 15:27

    Une fois de plus, Mme Jacques, vous racontez n'importe quoi. Ce n'est pas la fin pour eux, qui étaient de plus en plus nombreux à vouloir voir arriver ce pass pour voir revenir leurs clients.

  • Posté par lambert viviane, jeudi 16 septembre 2021, 15:23

    n'importe quoi !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko