Accueil Société

Vincent Van Quickenborne veut inscrire l’homicide intrafamilial dans le code pénal

La violence intrafamiliale est une priorité pour la police et la justice et est repris dans le nouveau Plan national de sécurité (PNS).

Temps de lecture: 2 min

Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) veut inscrire dans le code pénal une nouvelle circonstance aggravante : l’homicide intrafamilial. Grâce à elle, des condamnations à perpétuité pourraient être prononcées dans les cas de violence entre partenaires, indique-t-il jeudi. Les travaux sont en cours au sein du gouvernement pour réformer ce code pénal.

D’autres mesures sont également prises pour lutter contre ces violences, ajoute le ministre. « Nous investissons encore davantage dans la formation des magistrats et des services de police dans le domaine de la violence sexuelle et intrafamiliale », a-t-il indiqué dans un communiqué.

« Ces formations obligatoires ont déjà commencé au printemps à la justice. 1.772 magistrats ont déjà pris part à cette formation. Nous misons également davantage sur les inspecteurs de mœurs spécialisés. Et ce afin de supprimer les obstacles pour la victime. En outre, 15 criminologues supplémentaires sont déployés dans les parquets pour le traitement des dossiers de violence sexuelle et de violence intrafamiliale. Ils doivent mieux protéger les victimes en identifiant plus rapidement les situations domestiques dangereuses, permettre une approche pluridisciplinaire et mieux accompagner les auteurs pour prévenir la récidive. »

La violence intrafamiliale est une priorité pour la police et la justice et est repris dans le nouveau Plan national de sécurité (PNS), rappelle le ministre. La sensibilisation, la formation, la prévention, la protection des victimes, l’accueil des victimes et des auteurs, et la mise en œuvre d’une politique pénale efficace constituent toujours les objectifs principaux du PNS, ajoute-t-il. Le nouveau PNS 2021-2025 est actuellement en cours de finalisation.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 16 septembre 2021, 15:42

    Si j'ai bien compris, "l'homicide intrafamilial", ça existe déja. Quand l'auteur est un homme et la victime une femme ça s'appelle un "féminicide" et dans tous les autres cas, ça s'appelle "un regrettable malentendu".

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko