Accueil Belgique Politique

Effort budgétaire: ça chauffe dans la Vivaldi, Dermine tacle De Bleeker

Les socialistes francophones ne passent rien à la secrétaire d’Etat au Budget, qui appelle à produire un effort budgétaire de 3 milliards. Thomas Dermine : « Quel cynisme ! » Avec Georges Gilkinet, les verts réagissent eux aussi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Claire et nette dans ses options budgétaires, la secrétaire d’Etat au Budget Eva De Bleeker (Open VLD) s’attire la foudre en retour, elle reste dans la lumière, les socialistes réagissent tels l’éclair. On résume : dans nos colonnes, Eva De Bleeker plaidait en faveur d’un exercice budgétaire sévère ; il faudra produire un effort globalement de 3 milliards d’euros, de l’ordre de 0,6 % du PIB, estime-t-elle, et viser la réduction des déficits publics jusqu’à 3 % du PIB – les fameux critères de Maastricht – d’ici à la fin de la législature. Au passage, elle conseille : mettons fin sans attendre aux mesures spéciales covid – chômage économique, droit passerelle, suspension de la dégressivité des allocations de chômage, prime aux petits pensionnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Haegelsteen Philippe, dimanche 19 septembre 2021, 10:49

    Monsieur Dermine est un homme intelligent et on peut lui faire confiance. J'espère seulement qu'il ne se laissera pas enfermer par les dogmes et le courtermisme électoraliste de son parti, sinon son intelligence ne servira à rien et cela fera un Maniette de plus.

  • Posté par Goossens Jean-marie, dimanche 19 septembre 2021, 10:44

    Il ne me fait pas rire le ministre PS lorsqu'il annonce que c'est du cynisme car, entre autre, "disons que ce n’est pas élégant d’avancer des propositions aussi tranchées alors que le travail politique n’a pas commencé au sein du gouvernement.". Venant de la part d'un PS, cela me laisse pantois car K.Lalieux a agi de la même façon pour la réforme des pensions (annonce à la RTBF avant d'en parler au gouvernement) et , dans ce cas précis, je n'ai entendu aucun PS traiter leur ministre des pensions de la même façon. En un mot : HYPROCRISIE. Faites ce que je dis et pas ce que je fais, voila la politique du PS.

  • Posté par Daniels Jack, dimanche 19 septembre 2021, 3:05

    @M.G. "Mais pourquoi faire tout peser sur les "petits", alors que il est également possible de resserer les boulons dans certaines administrations (certainement en politique) et dans les entreprises qui se font des benefices consequent, le tout en payant parfois fort peu" Pour votre information, les entreprises qui payent peu d'impôts sont les multinationales. Et merde en fait, si quelqu'un bosse 80 heures/semaine et que grâce à cela il gagne très bien sa vie on devrait le féliciter au lieu d'être jaloux. Les multinationales représentent même pas 1% des entreprises en Belgique mais emploient énormément de salariés (30%). Si vous voulez augmenter les impôts sur les entreprises qui font des bénéfices, le résultat sera que 99% des petites entreprises vont casquer...tandis que les multinationales paieront des cabinets fiscaux pour continuer d'éluder l'impôt.. Et tant que les impôts ne seront pas identiques dans tous les pays du monde.... on trouvera toujours un moyen de payer moins... Si vous cherchez un article dans un magasin et vous trouvez le même sur le net vous l'achetez où ?.... Si c'est sur le net, vous agissez comme une multinationale qui cherche juste à payer moins cher... A méditer....

  • Posté par Smit jean pierre, vendredi 17 septembre 2021, 0:45

    Non la dette publique ne sera pas à payer par les générations futures. C'est une idée très répandue mais qui est fausse. Pour financer une dette de 100 l'Etat emprunte 100 sur lesquels il devra payer un intérêt . C'est cet intérêt qui est crucial. Pour l'instant l'Etat se finance à des taux très bas et effectivement le taux d'interêt implicite sur la dette ne fait que diminuer . Il faudra que cet intérêt augmente très trsè sérieusement pour mettre en péril les Finances publiques. Les libéraux vivent avec 10 ans de retard, même le parlement européen reconnait que l'austérité avec les critères de Maastricht a été une catastrophe pour l'UE. Il faut effectivement investir dans la transition énérgétique et la digitalisation et selon le Think Tank Bruegel l'<etat devra prendre 28 %de ces investissements à son compte. C'est par lacroissance et l'emploi que l'on repaiera les intérêts et pas par l'austérité.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, vendredi 17 septembre 2021, 8:52

    Evidemment, quand ce sont les serfs qui paient, les apparatchiks junkies à l'impôt et leurs clients bons à rien des cités, quartiers et autres tours à commis inutiles prétendument au service de la collectivité ont toujours beau jeu de dire qu'il n'y a rien à rembourser... Or le poste "service de la dette" du fédéral et des Régions... il existe bel et bien... mais quand ce sont les autres qui paient, ce n'est pas un problème, évidemment.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs