Accueil Culture Livres

Christophe Donner: l’art français de l’antisémitisme

Dans « La France goy », il secoue les années qui précèdent la Première Guerre mondiale.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Avec La France goy, Christophe Donner mène avec ambition une double entreprise. D’une part, poursuivre, en remontant le temps, l’exploration d’une histoire familiale riche en événements liés à l’Histoire et mettre en scène Henri Gosset, père de Jean, qui était le personnage clef de L’esprit de vengeance (1992). D’autre part, l’époque s’y prêtant, soit en gros des années 1890 au début de la Grande Guerre, décrire la montée de l’antisémitisme dont l’affaire Dreyfus n’a pas été le seul symptôme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs