Accueil Culture Livres

Bande dessinée: Julia Wertz, «La pire des bandes dessinées»

Totalement culte aux Etats-Unis, Julia Wertz a mené sa vie en strips pendant plusieurs années. Sa dinguerie a ravi les fans de prout et fait chuter un prof d’unif dans une fosse septique.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 4 min

Je n’arrivais pas à en croire mes yeux tellement ce livre est nullissime. Le dessin est complètement amateur. Le scénario est ennuyeux au possible et ne laisse aucune place à la sympathie pour le personnage principal car elle passe son temps à se goinfrer et à boire jusqu’à sombrer dans l’hébétude. »

Cet assassinat littéraire est signé Jason Rosenfled. Ce distingué professeur d’histoire de l’art n’a pas vu que si Julia Wertz ne sait pas dessiner, elle sait picoler ! C’est là, la sincérité de l’œuvre. Son personnage peut se montrer haïssable mais nous touche par son désarroi de vivre. Ce n’est pas de sa faute si elle a terriblement mal tourné alors que sa mère a tâché de bien l’élever…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs