Accueil Belgique

Lundi, Jean-Luc Crucke et Vincent De Wolf ne seront plus vice-présidents

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 2 min

Les nouveaux statuts prévoient expressément désormais que « la fonction de président(e) du MR est incompatible avec celle de ministre, de président d’assemblée, de chef de groupe, de président(e) de structure décentralisée ou de composante du MR ou avec une candidature à la présidence d’une de ces deux dernières ». Et la règle vaut aussi pour les vice-présidents. Qui devront désormais être l’un(e) « issu(e) de la Région de Bruxelles Capitale ou de sa périphérie », l’autre « de la Région Wallonne », mais aussi être l’un un homme et l’autre une femme.

Résultat immédiat : les deux vice-présidents actuels ne le seront plus dès lundi, jour d’entrée en vigueur de ces nouvelles règles. Jean-Luc Crucke, parce qu’il est ministre wallon.

Vincent De Wolf, parce qu’il est président de l’Intergroupe parlementaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs