Accueil Société

Le Comité de concertation va devoir trancher la question du masque

En vue du Codeco, le commissariat corona a préparé un rapport qui appelle à la plus grande prudence. Il recommande le maintien des mesures sur le masque, les tests, les quarantaines. Et de prévoir un plan plus strict si la situation sanitaire se dégrade. Le Codeco pourrait malgré tout assouplir le port du masque.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

L’automne pourrait être synonyme d’une nouvelle vague de covid. Voici en substance le message des experts du GEMS relayé par le commissaire Corona dans un rapport remis en vue du comité de concertation de ce vendredi dont Le Soir a pu prendre connaissance. Parmi les sujets sur la table figure en bonne place le port du masque. Côté flamand en particulier, où les taux de vaccination sont très satisfaisants, on plaide pour des assouplissements.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par De volder Eric, vendredi 17 septembre 2021, 9:47

    Sciensano est-elle capable de fournir le taux de contamination des vaccinés qui font des formes légères de la Covid?

  • Posté par Bastidon Pauline, vendredi 17 septembre 2021, 8:22

    Le port du masque en intérieur est une mesure de protection essentielle. Même en étant entièrement vacciné, on n'est pas à l'abri d'une infection, avec le risque de propager la maladie à notre tour. Le port du masque reste une mesure de bon sens pour les lieux clos fréquentés par les foules où la distanciation sociale est impossible, tels que les transports en communs.

  • Posté par Lete Catherine , dimanche 19 septembre 2021, 15:11

    Tout à fait d'accord, Pauline! On est en train de nous parler d'un "détail" vestimentaire (ie le port du masque") alors que l'essentiel n'est pas là quand il s'agit de pandémie et de vaccination. A croire que l'on veut nous détourner du vrai problème! Mais que l'on laisse le port du masque recommandé (voire "obligatoire") comme on laisse les limitations de vitesse recommandées (voire "obligatoire") 'sur nos routes .... mais que l'on se concentre sur le vrai problème qui est la désinvolture d'une partie de notre communauté au bien être général, qu'une infime partie de notre société est ignorante voire même stupide et ne comprends rien à ce que c'est du bien vivre ensemble et du respect des autres!

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 17 septembre 2021, 18:58

    M. Charlier, votre "raisonnement" (ou votre "comparaison") présente une faille importante. Il élude complètement la manière dont le <port du masque> fonctionne pour assurer la protection de tous. Le porteur d'un masque (s'il est porté correctement, c'est très loin d'être toujours le cas...) ne le porte pas <principalement> pour se protéger lui-même (bien que ce masque permette tout de même de réduire une charge virale inhalée, mais sans la ramener au "zéro absolu", surtout pour un masque dit "chirurgical"), mais bien pour éviter d'expectorer des particules potentiellement porteuses du virus dans l'air ambiant ; et ceci surtout dans les endroits où le confinement ou l'absence d'une ventilation efficace empêchent une dispersion efficace et rapide de ces aérosols. D'où l'<obligation> pour atteindre une <bonne efficacité> de protection, que TOUS portent CORRECTEMENT le masque dans ce type d'endroits, même ceux qui ne souhaitent pas se protéger ou ceux qui sont vaccinés (si le vaccin diminue la probabilité d'être infecté ou d'infecter d'autres personnes, ce n'est pas non plus une protection absolue). Ensuite, on ne peut pas non plus comparer les "risques" encourus en portant un masque (qui, à part une gêne "légère", sont absolument nuls et inexistants - quoiqu'en disent certains "farfelus"), et les effets secondaires potentiels d'une vaccination, même si ces derniers effets sont particulièrement rares (statistiquement rarissimes même) et le plus souvent, bénins et réversibles. Entendons-nous bien, je me suis fait vacciner dès que mon tour est venu, et avec enthousiasme et soulagement. Je pense aussi que ce serait une bonne chose que cette vaccination soit la plus large possible. Et je suis personnellement totalement convaincu que les effets secondaires observés les plus "graves" d'une vaccination (rarissimes pour rappel) sont très largement inférieurs, en nombre et en intensité, à ceux provoqués par l'infection au <SARS-CoV-2> : c'est clair et net. Et enfin que des effets secondaires à <long terme> sont quasiment impossibles, vu le type des vaccins et la technologie utilisée (ARNm). Mais je peux comprendre que certains continuent à "avoir peur" de ces vaccins, très souvent à cause d'une incompréhension scientifique profonde de la manière dont ils fonctionnent. En conclusion, on ne peut pas vraiment comparer les contraintes de ces deux "obligations" potentielles : port du masque et vaccination.

  • Posté par Charlier Etienne, vendredi 17 septembre 2021, 13:28

    Je redis; pourquoi on ne peut pas obliger la vaccination 'au nom de la liberté individuelle" et qu'on peut obliger le port du masque au "nom de la solidarité" ?? SI les autres sont libres ne ne pas se faire vacciner, je ne vois pas pourquoi je devrai être obligé de porter le masque ? je devrai être libre de le porter ou non et d'en assumer les risques. Je n'aurais pas dit ça début 2021 mais maintenant, les choses ont changé. La plupart des gens doués de raison on décidé de se faire vacciner.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs