Accueil Opinions Éditos

Pass sanitaire, maintien du masque: le bon sens prime

Après les restrictions, les experts appellent à ne pas bruler les étapes pour retrouver la « liberté ».

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Qui écouter pour décider des mesures à prendre ou à garder pour lutter contre le covid ? Le doigt mouillé de présidents de parti et d’hommes et femmes politiques ou les chiffres des scientifiques qui suivent la situation de près ? Dix-huit mois après le début de la pandémie, on se demande comment il est possible qu’on en soit toujours à se poser cette question.

Les experts gardent la main, les chiffres disent la situation. Et après avoir « subi » deux lockdowns, le télétravail, le télé-études, pourquoi tout mettre en danger en voulant à toute force cette « liberté » plus vite que recommandé et justifié ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 17 septembre 2021, 22:07

    L'équipe de rédaction du Soir et son éditeur responsable le sont de ce qui est publié dans leur journal. Le contenu, souvent excellent de ses éditoriaux, et de ses articles dont la qualité est remarquable (en particuliers ceux de X. Counasse) mais aussi les commentaires des lecteurs dont vous permettez la publication. Personne ne vous oblige à le faire. Si vous les publiez, c'est que vous consentez à le faire et donc implicitement que vous en acceptez le contenu. Je vous invite, madame Delvaux, à lire les commentaires à votre éditorial de ce jour et à percevoir le danger qu'ils représentent pour votre journal et pour la société. Comme l'illustre les délires sur l'ivermectine d'un auteur dont le pseudonyme est plus que révélateur de ses opinions et de leur qualité et qui a exprimé explicitement des sympathies pour l'extrême droite notamment pour f.philippot. L'épidémie du Covid a été jugulée dans les états d'Uttar-Pradesh et de Kerrala plus par les couvre-feus et confinements stricts imposés dans ceux-ci que par ce traitement dont les bénéfices sont inexistants suivant les données préliminaires de l'étude Together (https://www.latimes.com/business/story/2021-08-11/ivermectin-no-effect-covid). Ce commentaire est un mensonge et une manipulation comme d'autres en ont l'habitude (peeters, esser, nicodème). L'évolution de la situation épidémique dans les MRS où les décès sont passés d'une centaine par jour par 1000 résidents lors des premières et deuxièmes vagues à moins de 5 par jour et par 1000 résidents lors de la troisième vague après que la très grande majorité des résidents aient été vaccinés démontre l'intérêt de la vaccination. Par symétrie, s'opposer à celle-ci, met ces personnes et d'autres en danger, et porte préjudice à la société et à des personnes particulières. Les arguments avancés pour s'y opposer sont toujours faux, ou sont des mensonges et des manipulations. Comme ils sont répétés même après avoir été réfutés, l'intention de nuire devient évidente. Préjudice + volonté de nuire = infraction : on quitte le domaine de l'opinion pour entrer dans celui des crimes et délits. C'est inacceptable et celui qui le permet, y compris une rédaction trop laxiste, s'en fait le complice. Notez que le discours de ces commentaires (singulièrement ceux de votre éditorial de ce jour) penchent majoritairement d'un côté du spectre idéologique. Et même à l'extrême de ce côté qui est opposé aux valeurs défendues par votre journal. Ce n'est pas un hasard mais peut être le fruit d'une stratégie délibérée. Lorsque les dégoutés seront partis, il ne restera que les dégoutants. A ce moment, on dira adieu à la diversité et à la liberté de la presse en Belgique francophone. Même si vous n'avez pas été suivie, madame Delvaux, je tiens à souligner combien j'ai apprécié la lucidité du propos de votre éditorial. Malheureusement, la tolérance par rapport aux commentaires dangereux de certains de vos lecteurs mal intentionnés laisse au final une impression dominante âcre et amère d'hypocrisie qui m'attriste. Le mieux pour l'éviter sera peut être de suivre finalement l'exemple de la Libre qui ne permet plus de commenter ses articles.

  • Posté par Jean Faux, vendredi 17 septembre 2021, 17:05

    conserver la précaution du masque, comme conseillé par tous les scientifiques ? Eh non ! sous la pression de la Flandre, plus exactement de la NVA sur la Flandre et la Belgique, nos politiciens ignorent la prudence. Et tant pis pour nous si cela se traduit dans quelques semaines par des contraintes beaucoup plus gênantes... vous aviez écrit "bon sens" ?

  • Posté par Pierre Trémouroux, vendredi 17 septembre 2021, 13:32

    Comme d'habitude, quand le gouvernement veut faire passer une mesure liberticide, il peut compter sur l'appui inconditionnel dans cette "brave" Mme Delvaux. Que c'est pathétique....

  • Posté par Keyser Soze ., vendredi 17 septembre 2021, 16:04

    +1. 100% Pravda.

  • Posté par Lecocq Annie, vendredi 17 septembre 2021, 13:21

    Lu sur 7sur7 ce matin 17 septembre 2021: Les dirigeants mondiaux ne devront pas montrer leur certificat de vaccination à la prochaine Assemblée générale de l’ONU Les présidents, premiers ministres et diplomates qui souhaitent assister à l’Assemblée générale des Nations unies (ONU) à New York la semaine prochaine ne devront pas présenter de preuve de vaccination. Auparavant, le président Abdulla Shahid avait déclaré qu’il suivrait les règles strictes des autorités locales et exigerait un certificat de vaccination, MAIS il a changé d’avis après les critiques de la Russie et d’autres pays. Deux poids, deux mesures comme d'habitude !

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs