Accueil

Les coulisses du comité d’acquisition

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 2 min

Ancien directeur du Mac’s (le Musée des arts contemporains) au Grand-Hornu et commissaire de nombreuses expos en Belgique et à l’étranger, Laurent Busine fut l’un des piliers du premier comité d’acquisition de la Proximus Art Collection. « Au départ », se souvient-il, « on ne savait pas très bien où mettre les œuvres et comment organiser tout cela. On pensait surtout aux couloirs, ce qui réduisait les possibilités en raison du passage. Au bout d’un moment, on a pu aussi en placer dans des bureaux, des salles de réunion… Et on a pu diversifier les acquisitions. » Le boulot du comité, explique-t-il, « c’est de repérer des œuvres, des artistes et de faire des propositions. Aucun de nous ne négociait les prix. Il y avait des gens bien plus doués pour cela qui s’en chargeaient. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs