Accueil Société

Attentats de Bruxelles: ils seront dix à être jugés, dont Abdeslam

La chambre des mises en accusation a rendu son arrêt ce vendredi. Il confirme la décision prise par la chambre du conseil. Le procès commencera en septembre 2022.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Une confirmation. Ce vendredi, dans l’arrêt qu’elle a rendu, la chambre des mises en accusation de Bruxelles a confirmé la décision prise en janvier dernier par la chambre du conseil. Elle renvoie aux assises dix des treize inculpés dans le dossier des attentats du 22 mars 2016 qui ont fait 32 victimes. Les trois derniers bénéficient d’un non-lieu. Cet arrêt marque la clôture définitive de l’instruction et la fin de la procédure de renvoi des inculpés devant une juridiction de fond. Les débats sur le fond de l’affaire commenceront devant la cour d’assises en septembre 2022, une fois terminé le procès des attentats de Paris dans lequel six des dix inculpés bruxellois sont également jugés.

La chambre des mises en accusation renvoie aux assises Salah Abdeslam, Mohamed Abrini, Sofien Ayari, Osama Krayem, Bilal El Makhoukhi, Hervé Bayingana Muhirwa, Ali El Haddad Asufi et les deux frères Farisi, Smail et Ibrahim. Ces deux Bruxellois sont soupçonnés d’avoir apporté une aide logistique aux frères El Bakraoui, deux auteurs d’attentats-suicides. Sur ce point, comme devant la chambre du conseil, le parquet fédéral demandait un renvoi devant un tribunal correctionnel mais il n’a pas été suivi. Reste le dixième : Oussama Atar. Ce dernier a plus que vraisemblablement été abattu par la coalition internationale à l’automne 2017 en Syrie. Mais en l’absence de preuve formelle de sa mort, l’« Emir » présumé du commando terroriste de Paris et Bruxelles devrait être jugé par défaut. Il n’y aurait donc qu’un seul procès, aux assises, concernant les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles. Pas d’autre devant une juridiction correctionnelle.

Très long pour le jury

Le futur procès pour assassinats et tentatives d’assassinat dans un contexte terroriste s’annonce long, entre six et neuf mois. Il se tiendra dans des bâtiments hautement sécurisés, anciennement occupés par l’Otan, à Haren, en Région bruxelloise. Il va falloir réussir à mobiliser le jury sans interruption pendant toute la durée du procès. Heureusement, la loi du 30 juillet 2020 a permis d’augmenter le nombre de jurés. Il est toujours de 12 effectifs mais est passé à 24 suppléants. C’est important car nous n’avons jamais eu de procès aussi long. Ça va nécessiter que ces citoyens quittent toute activité professionnelle pendant de longs mois. En commençant en septembre, tout devrait être terminé pour les vacances d’été.

Lors de la dernière audience devant la chambre des mises en accusation, 960 personnes se sont constituées partie civile dans ce dossier de grande ampleur, parmi lesquelles des victimes, des associations de victimes et des proches de victimes décédées. Quelque 310 personnes se sont également constituées en tant que parties lésées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par christian logist, vendredi 17 septembre 2021, 22:51

    Attentats de Bruxelles: ils seront dix à être jugés, dont Abdeslam Il faut savoir qu'en Belgique "Bruxelles et être jugé et la différence avec France on n'est un siècle en arrière , on n'est pas sorti de l'auberge

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko