Accueil Société

Les colocations ont la cote chez les étudiants en fin de cursus

De plus en plus d’étudiants en fin de cursus se dirigent vers le logement en colocation plutôt qu’en kot. Plus confortables et plus calmes, les colocations font office d’étape de transition vers la vie d’adulte pour les étudiants.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’année 2020-2021 n’aura pas vu tarir l’enthousiasme des étudiants pour la vie en kot. Dans les grandes villes universitaires du pays, les services de logements affichent presque complet et il en est de même dans les agences privées. Cependant une autre tendance se dessine chez les étudiants, celle de la vie en colocation.

Appelé aussi « cohousing » ou « coliving », ce type de logement déjà très populaire auprès des jeunes travailleurs, notamment, séduit de plus en plus d’étudiants du supérieur. Plus grand confort de vie, environnement plus calme, les raisons de cette tendance sont multiples. « Il y a une vraie demande pour des logements plus privatifs, plus calmes et plus isolés chez les étudiants en fin de cursus, explique Vincent Bomal, directeur du service logistique et logement étudiant de l’UCLouvain. Et cette demande est encore plus grande à Bruxelles. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs