Accueil Culture Musiques

«Earth»: une bande-son imaginaire

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

À mi-chemin entre le live et la bande originale, Earth, le nouvel album de Neil Young, illustre un film imaginaire que l'auditeur peut s'amuser à créer de toutes pièces.

Objet discographique non identifié, Earth constitue la nouvelle livraison annuelle d'un artiste qui s'amuse depuis plusieurs années à brouiller les pistes. Un an après The Monsanto Years, qui marquait un net regain d'inspiration, on attendait un nouvel album studio avec le groupe Promise of the Real. Neil Young préfère sortir un disque à mi-chemin entre le live et la bande originale de film. À cette nuance près qu'elle illustre un film imaginaire que l'auditeur peut s'amuser à créer de toutes pièces.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs