Accueil Culture Musiques

La Forza del Destino conduite avec un beau dramatisme à l’ORW

C’est un des opéras les plus complexes de Verdi, que le regretté Stefano Mazzonis avait programmé pour l’ouverture de sa saison. Sa lecture de l’œuvre a été fidèlement restituée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le compositeur Giuseppe Verdi compose sa partition entre Un Ballo in Maschera et le Don Carlos pour l’Opéra de Paris, soit à une époque où il s’engage dans l’unification italienne. L’artiste fut, en effet, élu député au Parlement italien en 1861, à la demande du comte de Cavour, principal artisan du nouveau royaume d’Italie. Verdi démissionnera d’ailleurs à la mort de ce dernier, un an avant la création de La Forza del Destino, à Saint-Pétersbourg.

C’est dire si le compositeur tient à souligner quelques idées fortes telles que sa haine des guerres et des abus de l’Eglise catholique. L’introduction des personnages burlesques de Fra Melitone, un capucin rebelle, et de la bohémienne Preziosilla vise ainsi à exprimer la réaction populaire des pauvres face à la guerre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs