Accueil Société Régions Wallonie

Le Grognon, la fin d’une malédiction de 53 ans

La nouvelle esplanade sera inaugurée ce samedi. Le Nid suivra en octobre. Le Grognon, cette pointe namuroise coincée entre Sambre et Meuse, peut commencer sa nouvelle vie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Ce week-end, Namur vivra le cœur léger. Et fera la fête. Pas seulement celles de Wallonie, mais aussi celle mettant fin à une longue saga de plus de 50 ans. La malédiction du Grognon sera enterrée en même temps que les projets, pour certains pharaoniques, lors de l’inauguration de la Confluence, l’esplanade sur le site même du Grognon, cette pointe coincée aux confluents de la Sambre et de la Meuse. Pour le Nid, ce bâtiment dédié à l’aménagement urbain et à la durabilité, situé à l’extrémité de cette Confluence, il faudra attendre le mois d’octobre avant la coupure du ruban et l’ouverture officielle. Mais les Namurois n’en ont cure. Ils ont tellement attendu que ce chancre, situé à un jet de pierre du parlement, soit occupé qu’ils feront bien la fête deux fois pour célébrer le renouveau de ce lieu hautement symbolique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs